Accueil / Dossiers / Le Métal et l’Engagement : Sea Shepherd
Bannière Institut de la Musique

Le Métal et l’Engagement : Sea Shepherd

Pour cette dernière interview de la série, il était impensable de ne pas contacter Sea Shepherd. Fer de lance international de la protection des océans, ils abattent un travail colossal. Malgré un statut ambigue aux yeux des autorités (tantôt terroriste tantôt sauveur légitime) Les équipes ne lâchent rien et beaucoup l’ont compris et les soutiennent.

Devenue incontournable dans le milieu métal, l’association a déboulé au Motocultor en 2015 et est régulièrement présente au Hellfest. Parmi les soutiens que compte l’association, on compte Gojira et The Architects, pour ne citer qu’eux. Est-il encore besoin de présenter cette association? Oui!

Je vous propose de rencontrer un de ses bénévoles, Laurent, et quoiqu’il en dise, il a une bonne culture métal.

eMaginarock : Bonjour! Merci de répondre à nos questions. Peux-tu  te présenter et nous parler de  ton rôle au sein de Sea Shepherd?

Laurent : Bonjour je m’appelle Laurent, je suis bénévole au sein du groupe local Sea Shepherd de Marseille.

eMaginarock : Comment est venue l’envie  d’être membre de cette association? Quel a été le déclic pour toi?

Laurent : Je suis végétarien depuis plus de 25 ans et j’ai donc eu très tôt une conscience écologique et un intérêt pour les droits des animaux. C’est donc tout naturellement qu’en 2012 j’ai décidé de rejoindre la plus combative des organisations écologistes. J’ai été membre d’autres organisations auparavant et l’engagement concret de Sea Shepherd sur le terrain m’a séduit. Il ne s’agissait plus de protester, de faire des manifs ou de faire signer des pétitions, mais de s’engager concrètement sur le terrain pour faire changer les choses.

eMaginarock : Les animaux et leur bien-être, la protection des océans, est ce un sujet qui t’ a toujours tenu à coeur ou c’est une prise de conscience progressive?

Laurent : Le bien être animal est une préoccupation de longue date puisque je suis devenu végétarien enfant. La protection des océans est venue plus tard. C’est un sujet qui est très peu abordé, même par les organisations écologistes. Aucune autre organisation ne met autant l’accent sur cette partie vitale de notre écosystème que Sea Shepherd. J’ai donc compris, plus tardivement, l’importance des océans pour la vie sur notre planète et c’est d’ailleurs à ce moment que j’ai rejoint Sea Shepherd.

eMaginarock : Comment se passe le travail de bénévole chez Sea Sheperd? Le recrutement, l’intégration etc?

Laurent : Il y a bien des façons d’être bénévole, en fonction de ses capacités, de ses compétences et de ses disponibilités. Globalement, Sea Shepherd est une organisation qui demande un engagement sérieux à ses bénévoles.

eMaginarock : Comment vous expliquez l’engouement des métalleux pour Sea Shepherd? C’est quelque chose qui a été travaillé ou c’est le hasard? Tu as ta propre analyse peut être aussi?

Laurent : L’engouement de la scène métal pour Sea Shepherd n’a pas du tout été travaillé, c’est plus le fruit de facteurs différents et variés. Je pense que l’imagerie de l’association a bien sûr joué un rôle pour certains. Une association écologiste qui arbore un drapeau pirate à tête de mort ça interpelle nécessairement, et surtout ça n’effraie pas les fans de métal, au contraire je pense que ça pique leur curiosité.

Ensuite plusieurs groupes connus de métal ont affiché leur soutien à Sea Shepherd et ça a forcément contribué à nous faire connaître encore plus (Gojira, Architects, Aerosmith, Lofofora etc…)

eMaginarock : Toi-même, aimes tu le métal ou le rock ou bien kamoulox?

Laurent :Personnellement, j’ai une culture métal assez pauvre, malgré le fait que la plupart de mes amis gravitent dans cette scène. Ma culture rock vient du punk. Le seul « métal » que j’écoute est donc plutôt à classer dans le Hardcore ou le Punk (Bad Brains, Minor Threat, The Dropkick Murphy’s, Lofofora, The Clash, Exploited, Frank Carter & The Rattlesnakes). En dehors de ça, j’écoute énormément de Folk et de Soul.

eMaginarock : Comment ça se passe entre Sea Shepherd et le Hellfest? Tu as une idée de comment Sea Shepherd a infiltré le festival?

Laurent :Sea Shepherd tient un stand chaque année au Hellfest mais je ne sais malheureusement pas comment ce partenariat a commencé.

eMaginarock : Vous avez des projets, avec Sea Shepherd prochainement : concert, happening ou partenariat?

Laurent :Nous avons organisé un gros événement au mois d’octobre à Bordeaux, à l’espace Darwin, pour fêter les 40 ans de l’ONG. Nous aurons sans aucun doute l’occasion de monter d’autres événements culturels de soutien pendant l’année 2018.

eMaginarock : D’autres causes qui te tiennent à coeur et dont tu aimerais parler?

Laurent :L’écologie en général. Nous vivons dans un écosystème fragile et nous avons une responsabilité énorme, chacun à son niveau, pour faire en sorte de respecter, protéger et défendre notre planète et la vie qui s’y trouve.

eMaginarock : Que souhaiterais tu dire à nos lecteurs?

Laurent : Continuez à être curieux culturellement, à explorer les marges, parfois à contre-courant et surtout ne cloisonnez pas votre esprit. La musique peut être engagée, vivante, force de prises de consciences et de changements.

eMaginarock : Merci Laurent d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Pour suivre Sea Shepherd voici quelques liens:

Sea Shepherd France
Facebook Sea Shepherd Conservatory
site internet sea shepherd
Artists for Sea Shepherd

Mots de la fin:

Merci à tous d’avoir lu cette série d’interviews, Merci aux assos et aux interviewés d’avoir joué le jeu et merci au Redac’ chef de m’avoir permis de faire cette série qui me tenait vraiment à coeur. J’espère que les mots : Metal et Engagement sonnent encore plus forts dans toutes les têtes et que certains se diront que défendre une cause est toujours possible.

Merci à toutes ces personnes formidables avec qui j’ai pu échanger. J’ai énormément appris. J’espère pouvoir faire une autre série pour pouvoir mettre en valeur des artistes sur un sujet similaire. Stay tuned!

Eldricht Tales

A propos de Jehleen

Bonjour je m'appelle Jeh' j'ai 29 ans bientôt 32 et j'aime les hyènes. Parce que les hyènes c'est un animal dont on parle jamais alors..... Passionnée de SF (films, série télé, livres!), de vieux films et de musique, grande amatrice de mangas et films asiatiques (Takeshi Kitano, Wong Kar Wai), de chats. Je suis touche à tout mais le métal reste mon point d'ancrage. Un peu geek à mes heures (les MMO, c'est mal m'voyez) avec un humour particulier, normal quand on oscille entre les Monty Python et South Park. j'aime les défis, le premier était de me lancer et communiquer ma passion, me voilà sur E maginarock, le suivant sera d'apprendre un instrument de musique. Keep smiling, keep on rocking!

Lisez aussi

Funeralium + Moonskin + Ecclesia – Le Klub – 24/11/2018

MusikO Eye nous propose, sur ce dernier week-end de novembre, une date Doom assez alléchante : …

Lovebites + Except One – Le Nouveau Casino, Paris – 20/11/2018

Pour leur première date française, les jeunes et jolies japonaises de Lovebites investissent les planches …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *