Home / Jeux / Le Culte du Maçon de Guerre – C.L. Werner

Le Culte du Maçon de Guerre – C.L. Werner

Changeons un peu de nos amis Space-Marines en nous penchant sur Le Culte du Maçon de Guerre de C.L. Werner. Les cultes genestealers sont une des nouveautés de ces dernières années dans l’univers Warhammer 40.000 et je n’avais pas encore eu le temps de les découvrir de manière romanesque. C’est donc désormais chose faite, pour mon plus grand plaisir.

Mais qu’est-ce donc qu’un culte genestealer ? Eh bien vous voyez les tyranides, ces immondes insectes géants à la Starship Troopers ? C’est la même chose. Et là ce sont des petits tyranides qui manipulent télépathiquement des humains pour en faire leurs choses, les faire muter, se faire adorer par eux. Plutôt réjouissant comme programme non ? Eh bien quand cela se produit sur une planète sanctuaire de l’Imperium le résultat est détonnant !

La ferveur et la dévotion poussent chaque année des millions de loyaux sujets de l’Empereur à partir en pèlerinage. L’un des mondes Sanctuaires les plus visités de la galaxie est Lubentina, célèbre pour abriter les saintes reliques de Vadok Singh, le Maçon de Guerre de l’Imperium. Mais alors que des rumeurs d’apparition de créatures à six membres agitent le peuple, les sœurs de bataille de l’Adepta Sororitas chargées de protéger la sainte cathédrale seront confrontées à des menaces bien plus dangereuses qu’une simple rébellion…

Et comme si découvrir les cultes n’était pas suffisant, les héros de ce roman, le rempart de l’Humanité contre les insectes s’avère être les Sœurs de Bataille, que l’on voit bien trop peu dans les productions de la Black Library. Ces ferventes défenderesses de l’Empereur et de sa Foi vont donc devoir affronter un péril impressionnant pour le plus grand plaisir du lecteur que je suis. De la découverte de l’existence du culte à l’invasion menée par celui-ci en passant par les machinations machiavéliques et bassement humaines des différents protagonistes, sans compter un lot d’invités surprise, C.L. Werner nous livre un roman complet.

Prenant de bout en bout et porté par un style vivant Le Culte du Maçon de Guerre propose de nombreux rebondissements que l’on ne voit pas forcément venir et propose un final de toute beauté. Seul véritable bémol : les coquilles. Le roman en est truffé, allant de problèmes d’orthographes à des phrases dans lesquelles il manque un mot. C’est passablement agaçant au fil des pages et cela m’a un peu gâché mon plaisir de lecture. Dommage.

Hormis cette vague de coquilles désagréables je dois dire que la découverte à la fois de cet auteur et des cultes genestealers est un grand moment de plaisir et cela change réellement des Space-Marines, que je trouve franchement surexploités par l’éditeur. Donc si vous en avez assez des grands balèzes en armure, n’hésitez pas et jetez un œil à ce roman, il devrait vous surprendre dans le bon sens…

Le Culte du Maçon de Guerre
C.L. Werner
Black Library
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

L’alliée – Enael T3 – Helen Falconer

ENAEL EST PRÊTE À TOUT : Alors que les esprits maléfiques se préparent à envahir …

2 comments

  1. L'amateur d'aéroplanes

    Lapsus signalé dans la première phrase :  »en » nous penchant…

    Il s’agit d’une histoire complète ou d’un feuilleton ?

    • Merci pour la remarque, faute corrigée 🙂
      Et c’est un one shot, pas de suite prévue, même bien entendu avec Black Library ils ouvrent à une potentielle suite hypothétique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *