Home / Cinéma / Flynn Carson et les nouveaux aventuriers Saison 3 – John Rodgers

Flynn Carson et les nouveaux aventuriers Saison 3 – John Rodgers

 

Flynn Carson et les Libraires ont fort à faire : Apep (Apophis), dieu égyptien du chaos, est sur le point de réveiller. Au même moment, le DOSA, une organisation gouvernementale dédiée aux objets magiques, cherche à s’emparer de la Librairie et des armes potentielles qu’elle recèle.

Troisième fournée de Flynn Carson et les nouveaux aventuriers, cette saison se place sous le signe de la continuité : on y retrouve un grand méchant très méchant, des clins d’œil geek SFFF, un Flynn toujours plus Doctoresque et les défauts habituels. Bref, la formule est bien rodée, presque trop.

 

La série peine effectivement à se renouveler, tant elle copie-colle sa structure sans jamais chercher à dévier et, surtout, à surprendre.

Les premiers frappés sont les personnages. Jacob Stone et Ezequiel Jones ne bénéficient pas d’un seul développement intéressant, tandis que Flynn s’enferme dans le mimétisme avec Doctor Who. Les héroïnes féminins s’en sortent un peu mieux : Eve est perturbée par cet organisme, le DOSA, composée de militaires à la solde du gouvernement. Les dilemmes qui lui sont posés sont classiques, mais efficaces. Malheureusement, cette intrigue connaîtra une fin décevante et expédiée.

Cassandra est la seule à bénéficier d’un questionnement abouti. Toujours très à l’aise en mathématiques au sein de son palais mental digne de Sherlock, elle cherche désormais à être moins asociale. Ce qui va culminer dans l’épisode 3*08 : La roche de l’éternité. Elle va y croiser des vampires, devenus végétariens, qui ont ouvert un camp de repos et de méditation. Forcément, une mort étrange à base de combustion spontanée va pousser les Libraires à s’y intéresser. L’attirance de Cassandra pour l’une des vampires, qui se termine en baiser, révèle son homosexualité au public. Cet arc va durer plusieurs épisodes et faire suite à l’histoire du personnage dans la saison deux, ce qui est appréciable.

 

Ensuite, l’intrigue reprend la construction de la saison précédente sans une once d’originalité. Apep (Apophis), le dieu égyptien du chaos, vient de se réveiller et entend bien dominer le monde. Forcément, Flynn et les autres vont s’interposer. Va s’en suivre la révélation que ce pourrait être le combat ultime entre le Bien et le Mal, avec une prophétie qui obligera Carson à donner sa vie pour l’emporter. En complet pilotage automatique, ce scénario manque de la dimension épique induite par les enjeux : écrit platement, il ne déjoue jamais nos attentes ni ne réussit à enthousiasmer.

Dommage, car un épisode 3*06, Le triangle du diable (sur le triangle des bermudes), est l’occasion de développer le socle de la série et la mythologie du Libraire. Pour la première fois, ce n’est pas un élément annexe, mais le point central : Flynn y découvre un de ses prédécesseurs et en apprend plus sur l’histoire de sa confrérie, ce qui est tout à fait appréciable.

La série continue à visiter les folklores et les idées SFFF, ce qui offre tout de même de bons moments : le 3*09 permet de rencontrer le Roi Singe à Shangri-La ; le. On y croise notamment le personnage de Charlene (Jane Curtin), de retour dans la série après ses apparitions dans la trilogie de téléfilms créateurs du concept. Si l’idée est bonne, sa concrétisation ne donnera pas grand-chose, les auteurs étant incapables d’aller au-delà du clin d’œil aux spectateurs de la première heure. D’autres guests stars font leur petit effet : Vanessa Williams dirige le DOSA et a quelques scènes sympathiques avec Rebecca Romijn ; Sean Astin joue un magicien noir un peu pitoyable dans un épisode de fête foraine faussement effrayant.

 

Techniquement, Flynn Carson et les nouveaux aventuriers affiche des variations sur ces 10 épisodes. Le 3*06 et le double final ont bénéficié d’un budget en hausse, qui se traduit à l’écran par de nombreux figurants, une grosse diversité de lieux visités et des effets spéciaux plus soignés qu’à l’accoutumée. Les autres épisodes en ont visiblement pâti comme en témoigne la vision de la ville mythique de Shangri-La, digne d’un jeu vidéo fauché.

On notera également que deux scénaristes de cette année viennent directement de Doctor Who : Gareth Roberts est un auteur bien connu des amateurs du TARDIS, tandis que Tom McRae avait signé le retour des cybermens dans la série anglaise en 2006 (saison deux). Autant dire que le rapprochement avec notre bon Docteur continue, pour le meilleur — l’esprit positif, léger, les dialogues, la musique — et le pire — notamment le mimétisme Noah Wyle/Matt Smith, de plus en plus troublant.

Conclusion

Cette saison trois est moins bonne que les deux précédentes : l’intrigue moyenne et les personnages peu creusés en limitent l’intérêt. Une quatrième fournée est d’ores et déjà prévue, signe que la série marche, mais les scénaristes devront se montrer plus imaginatifs afin de maintenir un certain niveau de qualité.

Flynn Carson et les nouveaux aventuriers Saison 3

Crée par John Rodgers

Avec Noah Wyle, Rebecca Romijn, Christian Kane, Lindy Booth, John Kim, John Laroquette

Diffusé par Syfy France et France Télévisions

About Kevin

Passionné d'imaginaire, Kevin lit, voit et assiste à pas mal de choses. Il partage ses découvertes et aime repartir vers le passé, le temps d'une chronique ou d'un article. Depuis 2008, il joue aussi les scribouilleurs amateurs chez Rivière Blanche (Dimension Ecologies Etrangères), Malpertuis (Malpertuis VI) ou les éditions Mots & Légendes où son premier roman de Fantasy débarquera courant 2017.

Check Also

Interstellar – Christopher Nolan

  Dans un futur proche, les humains ont détruit un peu plus notre bonne vieille …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *