Home / Livres / Espérer le soleil – Nelly Chadour

Espérer le soleil – Nelly Chadour

Les Moutons électriques ont pour habitude de proposer de petites pépites de l’imaginaire français, parfois dans des genres où on ne les attends pas forcément. Et c’est le cas ici avec le dernier né de Nelly Chadour et sa thématique post-apo. Roman pulp sachant garder une plume belle et efficace, plongez avec moi dans ce Londre post-nucléaire des années 50…

La couverture de Melchior Ascaride, devenu illustrateur officiel, ou presque, de l’éditeur ovin est une vision parfaite de ce que l’on pouvait attendre pour ce roman. Tous les éléments y sont et vous le verrez rapidement dès les premières pages du roman La quatrième nous plonge dans l’ambiance sombre et inquiétante de cette lecture :

La Grande Peste Noire. Le Grand Incendie. Le Blitz orchestré par les nazis. La Bombe de Staline… Londres a survécu à tout. En 1951, isolée dans la gangue glacée de la nuit nucléaire, la cité millénaire et ses habitants tentent de vivre comme avant. Malgré les radiations, les Rôdeurs de la Nuit, et eux-mêmes.

Quand des enfants de quartiers pauvres sont enlevés par une étrange entité aux yeux incandescents, les tensions éclatent et les destins s’entrecroisent. Ainsi Vassilissa, vampire russe obligée de traquer ses semblables sous les ordres des autorités britanniques ; Satinder, jeune fille sikhe qui n’a pu empêcher la disparition de ses petits frères ; Jaime, ancien résistant espagnol désormais voué au crime organisé ou Gwen, belle héritière blessée au plus profond de sa chair et de son âme. Sous l’objectif du photographe américain Arthur Smitty se succèdent émeutes et révoltes d’une population dont le rêve impossible est de revoir le soleil une dernière fois.

Je suis un grand fan de romans post-apo et les Moutons m’avaient déjà séduit avec l’excellent Eclat de givre d’Estelle Faye. Je ne pensait pas pouvoir trouver mieux, ou équivalent, sur la scène française et Nelly Chadour a réussi à me détromper. Espérer le soleil est un roman combinant à la fois une écriture propre et agréable à lire avec un scénario prenant et des personnages forts. Commençons par le scénario : l’Europe a été touchée par le Printemps de l’Atome à la fin de la Seconde guerre mondiale et Londres tente plus ou moins de survivre sous un ciel plombé et tous les inconvénients liés à des catastrophes de ce type. On découvre dans un premier temps le personnage de Vassilissa et de sa transformation vampirique avant de faire la connaissance de Smitty, Gwen, Jaime, et enfin Satinder. Mêlant intelligemment des éléments de la culture russe, indoue, anglaise, ainsi que du folklore propre aux romans post-apo, Nelly Chadour nous propose une aventure réellement complète ressemblant à s’y méprendre à un page-turner à l’américaine. Car c’est vraiment l’élément le plus important de ce livre : à aucun moment le lecteur ne s’ennuie, pris qu’il est par cette aventure alternant savamment entre approfondissement des psychologies des personnages et avancée de l’aventure générale. Le final s’annonce dès la moitié du livre comme assez fou et ne ment pas, même si comme d’habitude je ne vous en dirais pas plus…

Le style de Nelly Chadour est prenant également, le champ lexical qu’elle emploie étant parfaitement adapté à la période qu’elle évoque. On sent que le choix des mots est une chose importante, mais que l’aspect purement et simplement vivant de l’action qu’elle déroule sous nos yeux l’est tout autant. Ajoutons également que comme d’habitude avec cet éditeur la mise en page intérieure est particulièrement léchée et agréable.

Espérer le soleil est à mon sens l’une des excellentes surprises de cette rentrée : immersif, littéraire, tout en parvenant à nous faire tourner sans cesse plus vite les pages au rythme des chapitres assez courts. Ce roman est à mon sens la preuve que s’il y a un éditeur d’imaginaire à suivre en ce moment il s’agit bien des Moutons électriques car ils s’activent très clairement dans le domaine de la découverte de talents rares dans le secteur français et il faut absolument les soutenir dans cette démarche. Nelly Chadour promet en tous cas de progresser encore et toujours et je suis d’ores et déjà curieux de découvrir sa prochaine production, peut-être dans le même univers que j’ai tant apprécié, qui sait ?

Espérer le soleil
Nelly Chadour
Les Moutons électriques
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

L’alliée – Enael T3 – Helen Falconer

ENAEL EST PRÊTE À TOUT : Alors que les esprits maléfiques se préparent à envahir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *