Accueil / Musique / Métal / As Time Turn To Dust – Whyzdom
Bannière Institut de la Musique

As Time Turn To Dust – Whyzdom

Les français de Whyzdom reviennent avec un tout nouvel album, intitulé As Time Turn To Dust et caché derrière une pochette parfaitement évocatrice, et fort jolie. Ceux que l’on peut aujourd’hui considérer comme les porte-étendard du metal symphonique en France nous invitent donc de nouveau dans leur univers après les très bons Symphony For A Hopeless God et Blind ?.

Tout débute avec Armour of Dust et immédiatement l’entrée en matière se fait avec une orchestration posée, d’attente avant que tout se déchaine. Les chœurs proposés par-dessus sont parfaitement amenés et la voix de Marie résonne avant que les instruments s’en donnent à cœur joie. Une très bonne première chanson qui annonce clairement la couleur et une chose est sûre : les orchestrations seront de qualité. C’est d’ailleurs l’une des particularités de ce groupe : utiliser à leur plein efficacité les capacités orchestrales qu’offre le metal sympho. Armageddon ne va pas me faire mentir et l’auditeur va continuer à être charmé tant par la musique que par la voix. Si j’avais quand même trouvé quelques faiblesses à Armour of Dust, notamment vocalement au début du morceau, là je dois dire que sur cette chanson tout se retrouve rétabli et on retrouve le combo à son meilleur niveau.

L’ensemble de la production va être du même acabit en termes de qualité générale. J’adresserais toutefois quelques mentions spéciales. Fly Away propose quelque chose de plus dur au niveau metal tout en gardant cette dimension épique si prenante dans la musique du groupe. Autre excellent moment d’écoute, Angel of Tears développe un univers fantastique vraiment intéressant et plus prenant encore que les autres. Et le morceau de conclusion, Dust We Are, est un autre modèle du genre : grandiose en tous points il offre une magnifique conclusion à cet album qui regroupe clairement tout ce que je peux aimer dans le metal sympho.

Beaucoup ont tendance à trouver le metal sympho un peu ennuyeux, et même moi je me suis dirigé vers des styles plus brutaux au fil du temps, mais je dois dire qu’à chacune de leur sortie Whyzdom parvient à m’épater car ils renouvellent complètement mon intérêt pour le genre. As Time Turns To Dust est selon moi un modèle du genre et beaucoup de groupe devraient s’inspirer de ce que fait ce groupe en termes de qualité. Je ne les ai encore jamais vus sur scène mais je dois avouer ma curiosité pour le coup et je pense que je ne louperais pas leur passage à La Boule Noire le 26 mai car je pense que cette date va vraiment envoyer du très très bon son !

As Time Turn To Dust
Whyzdom
Scarlet Records
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Entretien avec Lorenzo, guitariste de It Came From Beneath

Après avoir écouté et chroniqué le dernier album de It Came From Beneath, Clair-Obscur, l’occasion …

Clockwork Immortality – Lovebites

Les japonaises de Lovebites nous reviennent avec leur second album en deux ans et en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *