Accueil / Reports / Concerts / The Living End – Backstage by the mill – Paris – 21/08/2018

The Living End – Backstage by the mill – Paris – 21/08/2018

Si il y avait UNE seule chose à faire ce 21 Août dernier sur Paris, c’était incontestablement d’aller voir THE LIVING END ! Pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe, je vous invite immédiatement à aller voir, écouter et profiter ! Pour une fois, un seul groupe, pas de première partie, c’était donc une plongée directe dans l’univers barré de THE LIVING END !

Ils viennent d’Australie, de Melbourne précisément, ils sont trois : Chris Cheney à la guitare, Scott Owen à la contrebasse et Andy Strachan à la batterie. Leur style ? Du rock, du punk et encore du rock !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la salle, on peut le dire, c’était un public de fans qui était présent ce soir là. En voyant la setlist, j’ai entendu « Ha bah oui, forcément, ils reprennent celle là » ou alors « Ha! mais alors il n’y à pas celle-ci… » et même « Ho oui! c’est cette chanson qui m’a fait connaître ce groupe en 1994 ! »

Le concert commence lorsque les premières notes de « Roll » se font entendre et c’est déjà un plaisir pour les yeux et les oreilles. Scott Owen n’attend pas longtemps avant de monter sur sa contrebasse et de nous offrir des acrobaties de folie!

Côté setlist, THE LIVING END nous a offert ce soir là « End of », « Second » (qui nous a valu un super moment entre le groupe et le public lorsqu’il s’est mis a chanter la quasi-totalité de la chanson), « Needle », « How do we know ? », « Prisoner ». Au total, 15 chansons dont des titres inédits en vue de la sortie de leur neuvième album « Wunderbar » prévu pour la fin septembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette soirée était un vrai feu d’artifice ! Entre le jeu de scène de Scott, un public qui s’est éclaté du début jusqu’à la fin et leur chansons rythmées et entraînantes c’était encore un carton plein pour la scène du BACKSTAGE BY THE MILL !

Eldricht Tales

A propos de MilyClic

Passionnée de musique depuis toute petite et bercée par la musique rock, la photographie est venue par curiosité en 2014 et est devenue très rapidement une passion. Commençant par la photographie de paysages et de portraits, c'est au fur et à mesure et tout naturellement que mes deux passions se sont liées. C'est en 2017 qu'ont timidement commencées les photos de concerts, jusqu'à mon entrée chez Emaginarock en février 2018 où cela a pu devenir une passion à plein-temps !

Lisez aussi

I Don’t Mind – Seven Ages

  Si vous avez lu l’interview faite de Seven Ages ici-même, vous savez sans doute …

Boygenius – boygenius (EP)

Mes ami.e.s, il y a des jours comme ça où l’on pense passer une journée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *