Accueil / Cinéma / Seven Sisters – Tommy Wirkola

Seven Sisters – Tommy Wirkola

Dans un futur proche, notre planète est surpeuplée. Les autorités appliquent alors une politique sévère de l’enfant unique. Mais Karen, la fille de Terrence Settman, donne un jour naissance à… des septuplées, et meurt en couche. Incapable de se résoudre à choisir, Terrence décide alors de garder les sept enfants et met en place une organisation stratégique : chacune d’entre elles sortira toujours le même jour de la semaine, dont elle porte le nom officieux. Une fois dehors, elles partageront la même identité. Mais 30 ans plus tard, Lundi disparaît mystérieusement.

J’ai été agréablement surprise par ce film, que j’imaginais beaucoup plus cliché que ce qu’il propose en réalité.

Le contexte (une Terre surpeuplée où la politique de l’enfant unique semble être la seule solution), qui s’inscrit dans le genre de l’anticipation, est plutôt intéressant et permet de poser le point de départ et les enjeux de l’histoire, mais ne reste qu’une toile de fond qui sera au final relativement peu explorée.

Le film se centre en effet beaucoup plus sur l’aspect policier : qu’est-il arrivé à Lundi ?

Le rythme de l’histoire est rapide et sans temps mort. Le scénario réserve plus d’une surprise tout au long de l’enquête. Les scènes d’action sont percutantes et l’ensemble passe relativement vite.

Face à cet événement inattendu qui menace leur survie, les sœurs, plus que jamais, vont devoir se serrer les coudes et mettre leurs désaccords de côté pour résoudre l’énigme. Ce sont d’ailleurs leurs différences qui permettront, mises en commun, de découvrir au fur et à mesure ce qu’il en est.

Noomi Rapace interprète très bien les 7 sœurs septuplées, qui sont d’emblée très différenciées. Certains caractères extrêmement tranchés frôlent peut-être la caricature, en tout cas au début, et on peut se demander d’ailleurs comment une telle éducation (leur grand-père les a quand même encouragées depuis plus de vingt ans à jouer le même personnage) a pu favoriser l’apparition de personnalités si différentes. Mais cela permet au moins de rapidement savoir qui est qui et de se forger des préférences personnelles (certaines des sœurs m’ont rapidement paru beaucoup plus sympathiques que d’autres).

D’une manière générale, j’ai trouvé que les sœurs gagnaient en profondeur au fur et à mesure de l’histoire, effaçant l’aspect plus caricatural.

J’ai donc passé un bon moment devant ce film, qui se révèle en définitive plutôt original et intéressant à plus d’un égard.


Seven sisters

de Tommy Wirkola

Avec Noomi Rapace, Willem Dafoe, Glenn Close

Raffaella Productions / Vendôme Pictures
Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Venom – Ruben Fleischer

Eddie Brock, journaliste subversif et provocateur, tombe lors d’une enquête sur un organisme inconnu. Le …

Soleil Vert – Richard Fleischer

Nous sommes en 2022 à New York. La surpopulation et la pollution qui en découle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *