Accueil / Musique / Métal / Reconnexion – Elyose

Reconnexion – Elyose

Elyose est un groupe de metal parisien doté d’une chanteuse. Alors je sais ce que vous allez penser d’entrée de jeu : c’est du metal sympho, ça me m’intéresse pas ! Eh bien non justement. Le groupe se classifie plutôt dans le metal indus et électro, même si je ne suis pas forcément d’accord avec ça, donc on peut quand même s’attendre à des mélodies efficaces et ça va être le cas. Leur dernier album m’avait séduit donc voyons voir ce qu’il en sera de celui-ci !

Tout débute avec Un Autre Eté : des chants d’oiseau, des rires d’enfants, puis des sons plus bruts, des guitares puissantes et une batterie omniprésente s’imposent ensuite avec des rythmes aguicheurs. Puis la voix de Justine vient se poser sur la musique : chant clair, bien rythmé et posé, paroles en français. Et ça passe impeccablement dans les oreilles. Le refrain est particulièrement prenant en tous cas, mis à part un soucis au niveau des paroles : « galérer dans cette galère » m’a un peu choqué pour le coup. Et c’est là que l’on en vient à la question de la définition où je ne suis pas d’accord avec eux : on retrouve la basse et la batterie très lourdes de l’indus ajoutées çà des sons électro, mais l’ensemble me fait plus penser à du metal alternatif ou encore de la pop rock de qualité. Mais ce que je pense être un souci de définition importe au final assez peu. Et le groupe sait s’entourer de personnes de talent puisque la piste suivante, Psychosis, voit Mark Jansen intervenir. C’est d’ailleurs la seule chanson de l’album chantée en anglais ! Plutôt sympathique et offrant une voix saturée du plus bel effet en contrepoint de celle de Justine. De Tout Là-Haut est également une bonne chanson, donnant cette fois-ci dans l’épique, notamment au niveau du refrain que j’ai clairement apprécié. Asymé’trie se fait plus électro tandis que Folle Alliée propose un son plus brutal, mais ces deux chansons restent clairement de bonne qualité.

Mes 100 Ciels marque la seconde moitié de l’album et il s’agit du porte-étendard de l’album. Son efficace, électro bien présente et featuring avec Aurel. Le son est bon, très rythmé et fait dodeliner de la tête sans soucis. Le contraste entre les deux voix passe parfaitement et donne un groove intéressant au morceau. Une sympathique réussite donc. A cœur perdant qui vient ensuite fonctionne bien également même si clairement plus classique dans sa composition. La Veuve Noire se veut plus énergique au niveau de sa rythmique, plus metal, et ça fonctionne parfaitement ! Les Mots qui me viennent et Contretemps concluent ce CD en restant totalement dans la même cohérence.

Reconnexion est donc à mon sens l’un des excellents albums de la rentrée. Certains détesteront s’ils n’aiment pas un côté pop et frais dans la musique qu’ils écoutent mais tous les autres devraient se donner la peine d’y jeter une oreille !

Reconnexion
Elyose
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Boygenius – boygenius (EP)

Mes ami.e.s, il y a des jours comme ça où l’on pense passer une journée …

The Ocean- Rosetta-Årabrot – Backstage by the mill – Paris – 1/11/2018

Le 1er Novembre dernier, alors que certains fêtaient les morts, le Backstage by the mill …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *