Accueil / Musique / Métal / Queen Of Time – Amorphis

Queen Of Time – Amorphis

Les metalleux finlandais d’Amorphis sont de retour le 18 mai avec un nouvel album, trois ans après Under The Red Cloud. Mais que va donc valoir ce Queen Of Time ? Alors que le groupe ne cesse d’évoluer quelles seront les tendances cette fois choisies et mises en musique ? La réponse tout de suite !

Dès l’introduction de The Bee j’ai été purement et simplement sctoché. Les claviers créent une mélodie lancinante et électronique, puis une voix féminine en back, donnent un son atmosphérique à l’ensemble avant qu’un cri primal ne vienne ajouter du sel à l’ensemble. Puis une fois cette phase passée je me suis trouvé face à un son puissant, aux consonances orientales qui n’ont pas été sans me rappeler Orphaned Land. Les refrains sont terriblement prenants et cette première piste m’a d’entrée de jeu convaincu que j’étais là face à une pépite. Et ce n’est pas avec des titres comme Daughter Of Hate et ses orgues d’intro et sa brutalité efficace et mélodique, ou encore We Accursed plus dans la veine Death melo classique, qui vont me faire dire le contraire…

Avec ce Queen Of Time Amorphis semble prendre un tournant encore plus éclectique et mélanger toujours plus d’influences au sein de leur son, tout en gardant la puissance qui est un peu leur marque de fabrique. Le virage vers l’orient se ressent clairement mais qui sait ce qu’ils prévoiront pour la suite ? Grain of Sand et son introduction très arabisante en sont un parfait exemple d’ailleurs. Ce mix entre douceur des mélodies orientales et brutalité du death est particulièrement réussi et n’a de cesse de m’épater sur les différentes pistes de l’album. Mention spéciale à Pyres On The Coast qui dégage, en plus de la pure puissance du son, une mélancolie comme j’en trouve rarement dans la musique metal. Un grand moment d’écoute.

Ce treizième album du combo est une petite pépite : dix nouvelles chansons de grande qualité, un son impeccable, des compositions accrocheuses et prenantes. Bref, un petit bijou à ne surtout pas louper si vous aimez le death melo, en ce début d’année il se classe dans mon Top 3 des meilleurs albums, sans conteste…

Queen Of Time
Amorphis
Nuclear Blast
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Bukkraken – Carcharodon

Carcharodon, outre le fait que ce soit le petit nom du requin blanc, c’est un …

I Don’t Mind – Seven Ages

  Si vous avez lu l’interview faite de Seven Ages ici-même, vous savez sans doute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *