Home / Reports / Concerts / Monolyth + Deus Ex Machina + Serenius – Le Klub – 20/04/2018

Monolyth + Deus Ex Machina + Serenius – Le Klub – 20/04/2018

Nous avons suivi, grâce aux yeux et à la plume de Lykh’arts, suivi la tournée des groupes Monolyth et Deus Ex Machina et leur passage à Paris fut l’objet de retrouvailles fort sympathiques et d’un concert de grande qualité, comme vous allez vite le comprendre.

RDV est donné au Klub, salle parisienne qui bien que petite n’en est pas moins mythique, pour retrouver les copains de Monolyth quelques dizaines de minutes avant le début du concert. Retrouvailles fort sympathiques mais très vite le concert débute et Serenius entre en scène et ce n’est clairement pas un tour de chauffe. La scène est petite mais ils se donnent à fond et proposent le meilleur de leur musique. Les chevelus du groupe headbanguent joyeusement en rythme (oui je suis jaloux des cheveux du chanteur de Serenius, c’est un soucis ?) et leur set enchaîne avec fluidité. Je sais que je les revois la semaine suivante au Headbang Contest donc au final ce n’est pas si grave si le son est quand même de qualité moyenne, seul vrai bémol de cette première partie…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Changement de plateau et c’est à Deus Ex Machina d’entrer en scène. Les Helvètes ont su me convaincre avec leur album, et la sympathie de leur chanteuse, Stephany, m’avait séduit en interview et j’étais vraiment curieux de voir ce que cela pouvait donner sur scène. Eh bien je n’ai sûrement pas été déçu : le groupe se donne à fond, vit son concert de bout en bout. Vocalement Stephany m’a rappelé le Arch Enemy époque Angela, et je n’ai donc pas boudé mon plaisir à les écouter. Leur set est presque trop court tant l’ensemble voix et musique se mêlent parfaitement et que le public n’hésite pas à pogoter malgré l’exigüité de la salle. Deus Ex Machina a prévu de revenir à Paris et nul doute que je serais dans la salle ce soir-là pour les revoir, et vous devriez faire de même…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis c’est au tour de Monolyth de poser leur son dans les oreilles du public du Klub. Et là très clairement c’est la grosse fête : ils jouent à la maison et veulent en profiter à fond… Le set est correct, malgré des soucis de son à mon sens, et plusieurs petites choses inattendues se produise, comme le fait d’entendre chanter Lykh’arts en compagnie d’Amaury sur l’une des chansons. On ressent vraiment la joie du groupe à l’idée de se produire sur cette scène et c’est communicatif. Le public s’éclate dans la bonne humeur générale et Monolyth continue à dérouler son set avec professionnalisme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette soirée est presque trop courte tant l’ambiance est au rendez-vous. Des copains, de la bière, des concerts de qualité, que demander de mieux pour un vendredi soir ? Perso je vois pas…

Photographie : MH-Pix

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

True Rockers – Monster Truck

Le quintet canadien Monster Truck appelle à tous les vrais rockers avec leur nouvel album, …

Lunasa – Paris Celtique Live – Pan Piper – Paris – 7/09/2018

eMaginarock vous embarque cette fois-ci dans un tout autre registre, puisque vendredi 7 septembre se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *