Accueil / Musique / Métal / Love Kill All – Bleeding Through

Love Kill All – Bleeding Through

Les californiens de Bleeding Through sont de retour avec leur huitième album, après de multiples aléas et une séparation puis une reformation. Que va donc bien pouvoir donner ce Love Kill All au final après ce qui s’est passé ? La réponse arrive de suite !

Tout débute avec ce Darkness A Feeling I Know et ce son d’orgue profond et ces paroles presque Ghostiennes, avant que tout s’emballe sur Fade Into The Ash. Même si l’on reconnaît bien la patte death melo du groupe, qui sera présente tout au long de l’album d’ailleurs. Le refrain de cette chanson fonctionne d’ailleurs particulièrement bien… End us et Cold War continuent de perpétuer cette ambiance faite de guitares puissantes et de growl bien senti, le tout renforcé par des phases mélodiques à la guitare fort séduisantes.

Dead Eyes offre une dimension plus épique que les chansons précédentes et personnellement je me suis vraiment immergé dans cette piste très bien rythmée et développant pile ce qu’il faut au niveau du refrain. Buried est clairement de la même veine avec son intro aux guitares puissantes qui ensuite viennent enchaîner les accords à un rythme effréné tandis que le clavier s’envole. Set Me Free, avec son jeu de voix et son aspect plus Black metal ne devrait pas non plus laisser les auditeurs indifférents. Une chouette réussite renforcée par des claviers de qualité.

No One From Nowhere, Remains, Slaves et enfin Life concluent ce bel album avec toujours cette idée de présente : proposer une musique énervée, brutale tout en offrant une part importante à ces petites mélodies qui font tout le sel de l’ensemble.

Love Kill All est, à mon sens, un excellent album de death metal mélodique, capable de proposer aussi bien un assaut frontal de la rage du groupe dans nos oreilles que de belles mélodies immersives comme on les aime. Bref, si vous aimez le genre vous vous DEVEZ de tendre une oreille car vous pourriez bien ne pas le regretter…

Love Kill All
Bleeding Through
Nuclear Blast
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Bukkraken – Carcharodon

Carcharodon, outre le fait que ce soit le petit nom du requin blanc, c’est un …

I Don’t Mind – Seven Ages

  Si vous avez lu l’interview faite de Seven Ages ici-même, vous savez sans doute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *