Accueil / Livres / Fantasy / La Chasse des Elfes – Les Elfes T1 – Bernhard Hennen

La Chasse des Elfes – Les Elfes T1 – Bernhard Hennen

Prenons le temps de nous pencher sur cette nouveauté Bragelonne de pure fantasy classique. Alors que Markus Heitz a rencontré le succès avec sa saga Les Nains, d’autres auteurs allemands se sont engouffrés dans la brèche de cette Heroïc-Fantasy basique mais diablement efficace. Découvrons-en donc plus sur ces êtres à l’aspect gracile que sont les Elfes.

La couverture est pour moi un des bémols de ce roman : trop ancrée dans la veine World of Warcraft à mon goût ce qui ne permet pas au roman de s’extraire de cette mouvance. Un peu dommage alors que la quatrième de couverture, sans proposer quelque chose d’extraordinaire, invite à la lecture, même si la dernière phrase m’a semblé de trop…

Les humains redoutent leur froideur apparente. Les nains craignent leur arrogance et les fuient comme la peste. Les orcs et les trolls ne voient en eux que du gibier… Mais qui sont vraiment les elfes ? Quel est le destin de ces êtres de légende ?
Farodin et Nuramon, deux puissants guerriers elfes, sont envoyés en chasse par leur reine dans le monde des humains afin de terrasser un démon, fléau ancestral de leur race. Leur courage, leur amitié et leur loyauté seront rudement mis à l’épreuve dans cette quête, car tous deux aiment Noroelle qu’ils ont laissée derrière eux et qui devra affronter seule un funeste destin. Voici l’aventure définitive d’un peuple qui appartient au trésor des mythes de l’humanité. Un livre indispensable à tout lecteur du Seigneur des Anneaux !

Comment parler de ce roman ? En disant tout d’abord qu’il est d’un classicisme qui pourrait faire peur de prime abord. Les Elfes ne s’entendent pas forcément avec les Humains et vivent repliés sur eux-mêmes, les Humains présentés en début de roman tiennent à s’y méprendre des Vikings,… Bref, on évolue en terre connu, c’est le moins qu’on puisse dire. Et pourtant cette lecture est d’une facilité et d’un plaisir déconcertants ! Très clairement Bernhard Hennen ne révolutionnera pas la fantasy mais il n’a jamais dis vouloir le faire non plus ! Et son scénario fonctionne bien, j’ai retrouvé un peu mes parties de Dungeons & Dragons d’il y a quelques années avec ces personnages très archétypaux mais néanmoins attachants. Car oui ce roman c’est en fait de la fantasy rôliste et ça passe extrêmement bien à la lecture. On accroche ou non au concept mais moi j’ai été convaincu, tout comme je l’ai été par la série de Markus Heitz en son temps.

Comme je le disais les personnages sont vraiment très archétypaux évidemment, mais on s’attache à chacun d’eux autant pour leurs qualités que pour leurs défauts. Ma préférence va à Nuramon, plus timoré que Farodin mais tout aussi brave, tandis que pour le coup Noroelle a eu un peu le don de m’agacer… La traduction est d’excellente qualité et le style très fluide de l’auteur, dirigé avant tout sur l’action et sur le déroulement des évènements passe parfaitement.

Cette Chasse des Elfes est donc un excellente roman que je qualifierais « de plage » sans y voir d’aspect péjoratif : il détend l’esprit, ne pose pas de question existentielle et invite au voyage dans nos têtes de lecteurs. Une belle réussite en tous cas et vivement la sortie du second opus le mois prochain !

La Chasse des Elfes
Les Elfes T1
Bernhard Hennen
Bragelonne
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Entretien avec Lionel Davoust, auteur de la série Les Dieux sauvages

eMaginarock : Bien le bonjour Lionel, je te remercie de prendre le temps de répondre …

I Don’t Mind – Seven Ages

  Si vous avez lu l’interview faite de Seven Ages ici-même, vous savez sans doute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *