Accueil / Musique / Métal / Frightened – Voices
Bannière Institut de la Musique

Frightened – Voices

Il est venu l’heure de découvrir le troisième album des black metalleux venus d’outre-manche de Voices. Initialement formé par d’anciens membres d’Akercock le quatuor vise bien à se différencier de l’ancienne formation, et elle le fait bien, comme va nous le montrer ce Frightened.

On débute avec une piste mélancolique et torturée, Unknown, qui donne une bonne idée de l’ambiance psyché et sombre qui va se dégager de l’ensemble de l’album. Aussi bien les instruments que les voix donnent envie de s’immerger dans l’univers. Et quand le rythme s’accélère on s’emballe vraiment nous aussi. Une belle entrée en matière qui est vite suivie du plus saccadé Rabbits Curse. Même si il m’a moins enchanté cela reste un sympathique morceau, plus psyché mais qui devrait sans problème trouver ses fans.

Parmi les chansons qui me restent en tête de manière notable je citerais le très bon Funeral Day, très lourd et mélodique. Cette piste aux accents assez heavy sur les guitares dénote un peu au sein de l’album mais il m’a vraiment plu. La ballade Fascinator est fort sympathique également. L’un des must-listen reste Sequences : très pop dans son intro il n’en devient pas moins plus aérien par la suite.

Frightened est un bon album qui se démarque de la veine black pour se diriger plus vers le rock metal psychédélique. Ce n’est pas forcément plus mal car cela change un peu. Même si ce n’est pas mon genre de prédilection le public devrait apprécier !

Frightened
Voices
Candlelight Records
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Symphonic Terror – Live At Wacken 2017 – Accept

La période de Noël est celle à laquelle tous les lives sortent et après vous …

Kreator + Dimmu Borgir + Hatebreed + Bloodbath – Olympia – 03/12/2018

Le redoux gagne Paris en ce mois de décembre lorsque je pousse les portes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *