Home / Livres / Fantasy / Entre Troll et Ogre – Marie-Catherine Daniel

Entre Troll et Ogre – Marie-Catherine Daniel

Recevoir une lettre est en soi peu commun pour un troll, mais ça frise l’impossible quand elle provient d’un ogre. Et quand bien même cet ogre serait votre jumeau, qui a d’ailleurs eu la charmante idée de se transformer en ogre lors de la Grande Poussée Dentaire plutôt qu’en troll, cela ne changerait rien au caractère hautement improbable de la chose. C’est donc encore plus sceptique qu’une fosse qu’Arsouille accueille la missive de ce frère perdu de vue qui exprime ses regrets quant à la manière dont leurs routes se sont séparées, il y a plus de cinquante ans. Pire, Arpète l’ogre, faisant fi de l’absence réglementaire de sentiments de son espèce, écrit à quel point Arsouille lui a manqué.

Sentant qu’il y a définitivement anguille sous roche, Arsouille prend une grande décision : retrouver l’expéditeur de cette lettre qui ne peut définitivement pas être son frère. De cela, notre troll en mettrait son groin à couper ! Mais avant d’en arriver là, il lui faut déjà apprendre à lire la carte qui accompagnait la lettre. Et là, pas trente-six solutions, il va lui falloir retourner à l’école en tant que prof puisqu’à soixante-dix ans, difficile de se faire passer pour un trollinou qui vient apprendre les dures lois de la vie parmi les ogres. Si vous faites partie de ceux pour qui chaque jour d’école ressemblait à une lente et douloureuse agonie, vous serez finalement satisfaits du sort que l’Éducation Nationale vous a réservé pendant toute votre scolarité. Car ici, l’école peut très vite devenir le dernier lieu que vous côtoierez, les exécutions étant couramment pratiquées afin de maintenir l’ordre.

Il faut dire que pour les ogres, qui sont à la tête de la société, l’ordre est important. Dénués d’émotions, ils vivent, en effet, dans le respect le plus strict des procédures, des règles et de la hiérarchie, hiérarchie dans laquelle les trolls sont tout en bas ! Et ce n’est pas leur instinct trollesque qui les pousse à la bagarre et aux plaisirs immédiats plutôt qu’à la réflexion et à la planification qui va leur permettre de changer ces rapports de force.

C’est donc plutôt courageux de la part d’Arsouille de partir à l’école, puis à l’aventure armé de son nouveau savoir même si le savoir en tant qu’arme reste finalement très surfait, surtout face à la mâchoire d’un ogre… Vieux troll perclus de rhumatisme voyageant seul dans un monde hostile, il fera heureusement la rencontre d’autres trolls aux côtés desquels il vivra des expériences plus ou moins plaisantes. De celles-ci naîtra une certaine forme d’entraide et d’amitié ou, du moins, de respect. Mais surtout, au cours de son enquête pour retrouver le mystérieux expéditeur de la lettre, Arsouille va se (re)découvrir, et il va, petit à petit, reprendre confiance en lui ! A mesure qu’il affronte différents dangers, il se rend compte que malgré ses soixante-dix ans et sa condition de troll aux supposées capacités intellectuelles limitées, il peut se révéler plein de ressources et de surprises. Une habilité à entreprendre et à se sortir des situations les plus périlleuses qui sera repérée et récompensée par une personne spéciale, et qui devrait changer le cours de sa vie si ce n’est celui du monde entier…

Arsouille est un personnage auquel on s’attache très vite, car même s’il peut se montrer cynique et désabusé, difficile de ne pas fondre devant sa relation avec son petit-fils ou son envie, malgré lui, de venir en aide aux autres trolls. Sa relation avec son frère ou avec une trolle qu’il ferait bien sienne contribue également à rendre ce vieux troll grognon fort sympathique. Mais là où il demeure le plus intéressant est dans la manière dont l’auteure a su habilement l’utiliser pour nous pousser à réfléchir sur des thèmes comme les liens familiaux, l’éducation, les limites de la rationalité sans flexibilité et sensibilité, la part de l’acquis et de l’inné chez chacun d’entre nous, la notion de déterminisme social, et plus généralement, les fondements de notre humanité. Qu’est-ce qui fait de nous des êtres humains ? Une question fondamentale qui intéressera autant les ogres que les lecteurs. Alors bien sûr, tout est exagéré puisque nous sommes dans un monde de fantasy partagé entre trolls et ogres, mais il n’empêche, si on gratte la couche de crasse trollesque, on y trouve une part de vérité bien humaine.

Au-delà d’Arsouille et de ses péripéties qui ne laissent que peu de répit aux lecteurs, l’univers riche et original imaginé par l’auteure est un vrai plaisir à découvrir d’autant que sa plume alerte et humoristique en rend la lecture très fluide. Entre références à notre monde et éléments issus de son imagination, les frontières s’envolent pour nous offrir une immersion totale dans ce monde où les humains adultes n’existent plus ou quasiment plus. Les enfants sont, en effet, humains avant de se transformer, à la Grande Poussée Dentaire, en troll soumis à ses hormones et pulsions ou en ogre qui devient calculateur et dénué de sentiments. Il n’est pas bien sûr que l’une des deux solutions soit préférable à l’autre… Quoi qu’il en soit, alors qu’on aurait pu s’attendre à ce que la disparition des humains soit une aubaine pour la terre, on découvre que leur créativité, leur imagination, leur capacité à travailler ensemble pour le bien commun avec des objectifs à long terme, sont des atouts qui manquent à ce monde. C’est qu’entre troll et ogre, un humain ce n’est finalement pas si mal !

En conclusion, si vous aimez les univers de fantasy riches sans être complexes et les plumes entraînantes et immersives, Entre troll et ogre devrait vous plaire. Vous pourrez dévorer ce roman en vous laissant simplement porter par l’aventure de ce vieux troll un peu fou qui affronte les dangers pour trouver sa vérité ou, vous pourrez y voir une fable nous invitant à nous interroger sur la notion d’humanité.  Deux niveaux de lecture qui ont un point commun, celui de vous garantir un moment de divertissement plaisant et trollesquement drôle.

A noter pour les plus curieux des lecteurs sur le site d’Actusf, une interview de l’autrice qui vous apprendra, entre autres, l’origine des prénoms de notre troll et de son jumeau.

Entre troll et ogre
Marie-Catherine Daniel
Couverture : Ronan Toulhoat

ActuSF (collection Bad Wolf)
304 pages
19€

Eldricht Tales

A propos de Grigri_lit

Il y en a qui tombent dans la marmite de potion magique, moi c'est dans celle des livres que je me suis immergée. Bercée par les Fables de La Fontaine, j'ai très tôt aimé laisser vagabonder mon imagination au gré de celle des auteurs. Enfant, j'avais ainsi déjà rencontré des sorcières, parlé à des animaux, vogué sur des eaux agitées, croisé des pirates, exploré des mondes inconnus... Adulte, j'aime toujours autant, si ce n'est plus, me laisser transporter dans le monde de l'imaginaire avec, pour compagnon de voyage, un adorable chat gris souris.

Lisez aussi

True Rockers – Monster Truck

Le quintet canadien Monster Truck appelle à tous les vrais rockers avec leur nouvel album, …

Lunasa – Paris Celtique Live – Pan Piper – Paris – 7/09/2018

eMaginarock vous embarque cette fois-ci dans un tout autre registre, puisque vendredi 7 septembre se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *