Accueil / Musique / Métal / Dodekathlon – Bleeding Gods
Bannière Institut de la Musique

Dodekathlon – Bleeding Gods

Le quintet néerlandais de Bleeding Gods est de retour, et ce n’est pas pour faire semblant ! Leur Death Metal efficace, bien composé et parfaitement joué vient une fois de plus nous mettre une grande claque sonore en plein poire. Avec Dodekathlon ils ne vont pas faire dans la dentelle et derrière la sublime et sombre pochette qu’ils proposent leur son va vraiment plus que plaire aux fans du genre…

Dès Bloodguilt, premier titre de l’album, l’auditeur se retrouve pris au jeu et après une courte intro on entre directement dans le vif du sujet avec des guitares lourdes, une basse profonde et la voix de Mark Huisman vient ajouter son charme sombre à l’ensemble. Il se dégage quelque chose de vraiment épique à l’ensemble et en tant que fan de ce type de son je dois dire que j’ai été d’emblée séduit. Multiple Decapitation ne nous laisse pas plus en paix en proposant de nouveau un bon son qui tabasse d’entrée de jeu, tout en gardant une forte composante mélodique, souvent portée par les guitares. Et cela ne va pas s’arrêter de tout l’album…

Certains titres méritent d’être purement et simplement phare : Inhuman Humiliation, Saviour of Crete, Hera’s Orchard et Tyrannical Blood par exemple. Chacune de ces pistes offre une vision parfaite de l’univers du groupe. Par exemple Saviour of Crete qui débute de manière proprement épique avec le sample orchestral, avant de prendre son envol sur un rythme très enlevé. On peut également citer Hera’s Orchard avec cette introduction grandiose suivie par la voix de Mark Huisman qui nous en mets plein les oreilles alors qu’il raconte son histoire. Cet album ne fait pas seulement appel à des sources mythologiques, il les sublime, les rends musicalement mythiques et cela pour le plus grand plaisir de nos oreilles !

Dodekathlon est une des excellentes découvertes de ce début d’année : un album brutal, profond et prenant. Le death metal, contrairement à ce que beaucoup pensent, est une musique capable de proposer à la fois des mélodies immersives combinées à un chant saturé violent à souhaits. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Bleeding Gods maîtrise merveilleusement son sujet comme le montre ce nouvel album.

Dodekathlon
Bleeding Gods
Nuclear Blast
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Monolyth + TemptFate + Tankrust – Le Klub, Paris – 08/12/2018

Alors que Paris s’embrase au fil des manifestations des  Gilets Jaunes, je rejoins le Klub …

Symphonic Terror – Live At Wacken 2017 – Accept

La période de Noël est celle à laquelle tous les lives sortent et après vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *