Home / Musique / Métal / Aspire – Venues

Aspire – Venues

,

Groupe de post-hardcore, que je classifierais pour ma part clairement en metalcore, originaire de d’Allemagne, nous propose son tout nouvel album, intitulé Aspire et à la pochette particulièrement picturale. Mais qu’en est-il au fond ? La réponse tout de suite !

Dès We Are One on sent bien la patte énergique du groupe. Les guitares sont rapides et puissantes, la batterie tient le tempo de tout ce petit monde, et la voix de Nyves, avec celle de Robin en contrepoint saturé, viennent compléter l’ensemble. Puis Lights vient donner un son plus pop dans nos oreilles, même si le contrepoint entre voix féminine claire et voix saturée masculine redonne de l’intérêt. C’est finalement un peu le problème de l’album : il passe son temps à osciller entre pop-rock et metalcore, tout en ajoutant à cela quelques intros de pur rock. Par exemple The Longing débute de manière assez classique avant qu’une phase metal apparaisse, puis que le couplet redevienne purement rock avant de repartir sur du metal. Vous vous y perdez un peu ? Eh bien moi aussi je m’y suis perdu au final.

L’album est clairement bon, je ne dirais pas le contraire, et je l’ai vraiment apprécié de bout en bout plusieurs fois, mais cet aspect déroutant est un vrai bémol. On a la sensation que le groupe ne sait pas totalement ce qu’il veut donner à son public. Alors que pourtant des pistes très metal comme Fading Away, chantée avec Chris Wieczorek, le chanteur d’Annisokay, qui viennent eux aussi de sortir un album, passent super bien on se retrouve parfois acvec des OVNI comme My True North, qui mélangent plusieurs genres. Toutefois si l’on prend Dilemma on a un parfait exemple de la musique du groupe : puissante, prenante et jouissive. Clairement sur des pistes comme celle-ci je ne peux m’empêcher d’headbanger. Nothing Less par exemple m’a tellement fait penser à du Amaranthe que cela m’a désarçonné. Pas mal exécuté bien évidemment mais trop pop juste pour moi.

Cet album est finalement un peu en demi-teinte j’ai trouvé : vraiment impressionnant sur certaines phases très metalcore, tandis que les aspects plus rock passent moins bien.  Aspire est néanmoins un bon album que les fans de metalcore trouveront appréciable notamment du fait du mélange entre les deux voix.

Aspire
Venues
Arising Empire
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Gateways – The Vintage Caravan

A peine remise de la découverte du groupe Death Alley et de l’album de Graveyard, …

True Rockers – Monster Truck

Le quintet canadien Monster Truck appelle à tous les vrais rockers avec leur nouvel album, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *