Accueil / Musique / American Reckoning – Anti-Flag

American Reckoning – Anti-Flag

Il existe trois choses absolues dans ce monde : la Terre est ronde, elle tourne autour du Soleil et Anti-Flag ne déçoit jamais.

Depuis 30 ans qu’ils sont dans le circuit du punk-rock américain, le groupe n’a jamais cessé de sortir des albums engagés et enragés, toujours debout contre le nationalisme américain et tout ce qui peut en découler. Les titres de leurs nombreuses pépites donnent le ton : Die for your governement, WTO kills farmers (WTO = l’organisation mondiale du commerce, ndlr), One trillon dollars

Cette dernière représente justement ce qui nous mène aujourd’hui à American Reckoning : on peut être un punk avec une guitare acoustique (les membres du groupe sont par ailleurs fan du chanteur folk, père des protest songs, Woody Guthrie). Et c’est ce qu’Anti-Flag compte bien nous montrer avec ce troisième volet des « American », après American Spring en 2015 et American Fall en 2017.

Voici donc American Reckoning, parfaite synthèse des deux précédents albums puisque l’album reprend des morceaux de ceux-ci en y ajoutant des reprises (John Lennon, Buffalo Springfield, Cheap Trick). Il s’agit ainsi plus d’un petit cadeau pour les fans, puisque la version vinyle de l’album n’a été pressée qu’à 300 exemplaires, aujourd’hui écoulés.

Et quel cadeau que d’entendre ces morceaux dans des nouveaux arrangements ! On y retrouve notamment une version bien plus dépouillée du morceau Brandenburg Gate, initialement interpretée avec Tim Armstrong du groupe ska-punk Rancid. Ou encore le morceau d’ouverture de l’album, Debate is over (if you want it), sans l’introduction à la batterie qui cogne mais avec une bonne basse qui résonne.

Ne pensez pas pour autant que ces punks se sont assagis : ici on ne fait pas des ballades, on est engagés et on le dit haut et fort. La guitare acoustique n’adoucit pas le message de Racists et son refrain sans concession : « Just ’cause you don’t know you’re racist, A bigot with a check list, Just ’cause you don’t know you’re racist, You don’t get a pass when you’re talkin’ your shit ». Cela le rend même encore plus fort en mettant encore plus en avant la voix de Justin Sane, clairement pas là pour enfiler des perles et plutôt pour régler ses comptes contre toutes les formes de discrimination, comme il le fait depuis des années.

Anti-Flag, groupe ouvertement anti : racisme, homophobie, capitalisme, sexisme, fascisme, nationalisme, transphobie, xénophobie et guerre. Mais surtout pro musique qui fait plaisir dans les oreilles. Si tout cet engagement vous parle mais que les crachats de décibels ne sont pas votre truc, alors American Reckoning est pour vous. Si vous aimez bien les crachats de déciblels, eh bien… c’est pour vous aussi car je vous l’ai dit, Anti-Flag ne déçoit jamais.

American Reckoning
Anti-Flag
Spinefarm Records
2018

Eldricht Tales

A propos de Nono

Touche à tout et électron libre passée par des expériences en théâtre et en télévision, Nono finit par se poser pour son plus grand amour, la musique, en travaillant comme assistante de production. Elle vit cependant une double vie avec moins de tableaux Excel, mais faite de concerts transpirants, de pop punk, rock alternatif et emo. Et comme les choses sont bien faites, elle aime bien parler de cette double vie avec plein de mots et d'enthousiasme.

Lisez aussi

Boygenius – boygenius (EP)

Mes ami.e.s, il y a des jours comme ça où l’on pense passer une journée …

The Ocean- Rosetta-Årabrot – Backstage by the mill – Paris – 1/11/2018

Le 1er Novembre dernier, alors que certains fêtaient les morts, le Backstage by the mill …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *