Øf Kingdøm and Crøwn – Machine Head

Les américains de Machine Head sont de retour avec leur dixième album studio, près de trente ans après leur première sortie. Treize nouvelles chansons qui raviront les fans du combo, ce Øf Kingdøm and Crøwn sachant envoyer du gros son dans nos cages à miel !

Dès Slaughter The Martyr on se rend bien compte que le talent ne se perd pas avec les années. Dix minutes d’une démonstration de talent comme on les aime. Introduction lente, voire très lente et douce, avant que les guitares ne s’enflamment vraiment pour nous proposer ce qu’on aime : du metal énergique et prenant. Robert Flynn ne vieillit pas et propose une nouvelle fois le meilleur de ses capacités vocales. Et cela va continuer tout au long de l’album, avec de très bonnes pistes comme Unhalløwed par exemple. Début assez doux, tranquille avant que de nouveau le son explose dans nos oreilles. Mais les Américains gardent un côté mélodique très fort qui se ressent à tout instant de l’écoute.

 

D’autres pistes sont particulièrement marquantes. Nø Gøds, Nø Masters reprend les codes habituels du son de Machine Head, avec en prime des petites orchestrations qui lui donnent un côté presque épique. L’une des meilleures chansons de l’album, sans nul doute. Face à cela Bløøshøt se fait plus brutale, presque hardcore, tout en gardant le groove si propre à Machine Head. La conclusion sur Arrøws In Wørds Frøm The Sky est un petit bijou également que j’ai tout bonnement adoré, notamment avec cette petite ambiance planante et magnifique sur le refrain.

 

Øf Kingdøm and Crøwn fait clairement partie de ces albums qui sans révolutionner le genre, viennent démontrer que certains groupes sont plus que mûrs pour devenir encore plus grands. Machine Head en fait partie et cet album le prouve. Les fans devraient adorer et leur tournée en co-headlining avec Amon Amarth devrait faire salle comble sans trop de difficultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.