La mythologie regorge d’histoires fascinantes, parfois cruelles et bien souvent liées aux amours des dieux. Avec A Touch of Darkness, premier tome de la série Hadès & Perséphone, Scarlett St. Clair nous plonge au cœur du mythe d’Hadès et Perséphone.

Après s’être installée à Nouvelle Athènes, la jeune déesse Perséphone espérait mener une vie discrète, dans la peau d’une journaliste mortelle. Tout change lorsqu’elle s’assied pour jouer une partie de cartes avec un étranger hypnotique et mystérieux dans une boîte de nuit branchée.

Après sa rencontre avec Hadès, Perséphone se retrouve liée par un contrat avec le dieu des Ténèbres, dont les conditions sont impossibles : Perséphone doit créer la vue dans le monde souterrain ou perdre sa liberté à jamais.

Alors qu’elle s’efforce de semer les graines de sa liberté, son amour pour Hadès grandit, un amour à la fois envoûtant et interdit.

Le premier tome de la version du mythe d’Hadès et Perséphone par Scarlett St. Clair s’arrête sur leur rencontre et les balbutiements de leur relation. J’ai particulièrement apprécié la manière dont Scarlett St. Clair a réussi à intégrer la mythologie dans un monde moderne pour créer son propre univers. Elle a également bien capté l’essence des relations entre les dieux et autres divinités mineures (nymphes, cyclopes, …) : malsaine quand ce n’est pas toxique. La relation Déméter-Perséphone en est le parfait exemple.

Une mère étouffante

Déméter, la mère de Perséphone, est un personnage surprotecteur, manipulateur et calculateur qui n’hésite pas à faire espionner sa fille, âgée de 24 ans, par ses nymphes. Elle considère toujours Perséphone comme sa petite fille et ne cesse de la surnommer Korè, “jeune fille”. Par ailleurs, elle craint que sa fille ne rencontre Hadès. Si au début du roman Perséphone fait de son mieux pour respecter les volontés de sa mère, elle s’en affranchit assez rapidement dès sa rencontre avec le dieu des Enfers. Puis elle s’en libère afin de se réaliser elle-même, non sans un soupçon de rébellion et de colère bouillonnante.

Le pari qui scelle le destin de Perséphone

La relation Hadès-Perséphone ne fait pas non plus exception. Attirés l’un par l’autre au premier regard, la relation des deux dieux débute par le pari perdu de la jeune femme. Elle doit alors “créer la vie aux Enfers” sous peine d’y rester prisonnière. Dans une relation amoureuse, il y a mieux pour débuter, mais c’est tout de même moins terrible que de se faire enlever. Là encore, Perséphone lutte pour accomplir sa tâche, s’affranchir de ses chaînes et devenir une véritable déesse, maîtresse de ses choix et de ses décisions.

Romance contemporaine

Si sur le fond, le roman est, de mon point de vue, une réussite en terme de réécriture, je suis toutefois moins emballée par la forme. Le style correspond à celui de beaucoup de romances dont le cadre est l’époque moderne. Il est facile à lire et à appréhender mais manque, à mon goût, de solides descriptions ainsi que d’envolée poétiques et lyriques. Ce roman est caractéristique de la romance contemporaine.

Hadès & Perséphone – A Touch of Darkness est une réécriture sympa et originale du mythe antique qui met en exergue les relations que Perséphone entretient avec sa mère, Déméter, mais aussi avec Hadès. C’est une romance agréable et sans prise de tête. Malgré ma frilosité concernant le style ainsi que certaines inventions de l’autrice (les cornes que les dieux portent et qui les distinguent des mortels), je suis curieuse de connaître la suite et de voir comment Déméter va encaisser la rébellion de sa chère Korè.

Manon Rouanet

Manon Rouanet

Amoureuse inconditionnelle de la Culture (art, cinéma, littérature, musique, concerts, etc.), la fantaisie et la SF ont bercé mon adolescence campagnarde et rythmé mes étés d'aventures épiques. L'université m'appela cependant vers d'autres cieux, ceux des études d'histoire et d'histoire de l'art, véritable chemin de croix pour réaliser un rêve un peu (carrément) fou, celui de travailler dans un musée. A près de 27 ans et mes études (presque) finies, je renoue avec cette passion pour la littérature afin de la faire partager par le biais d'un autre de mes violons d'Ingres, l'écriture - qui nourrit un deuxième rêve encore plus fou, écrire un roman et le publier (un jour peut-être).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.