Chronicles of Crime + extension « Welcome to Redview » – Lucky Duck Games

Une extension à Chronicles of Crime, qui vous place dans la peau d’un groupe de lycéens qui va enquêter sur les événements étranges qui se déroulent dans leur lycée… Joli pitch avec des relents de mystère qui a tout de suite fait tilt dans ma tête … !

 

Avant de passer à Welcome to Redview, qui nous intéresse aujourd’hui, une rapide présentation du jeu de base pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de le pratiquer.

C’est simple, c’est la première fois (je crois) depuis que je rédige des papiers ici que je n’ai pas besoin de m’appesantir sur la partie technique et purement mécanique du jeu.

En effet, une des forces de Chronicles of Crime, c’est qu’il n’y a – presque – pas de règles à lire dans le sens où tout est géré par l’application fille (gratuite, évidemment) qui va vous accompagner au fil de vos enquêtes.

Un jeu où il n’y a pas de règles à lire et dont on peut entamer la première partie après quelques minutes une fois la boîte ouverte, moi, ça me botte !

En effet, chaque lieu, protagoniste, indice et autres preuves avec lesquels les joueurs vont pouvoir interagir – et qui sont tous représentés sous formes de cartes ou autres plateaux de jeu – dispose de son propre QR code qu’il suffit de scanner avec la tablette/téléphone, et il n’y a plus qu’à lire le texte correspondant et de se laisser porter par la narration.

Les différents scénarios proposés sont variés dans leurs thèmes et leurs difficultés, ce qui offre un vrai défi en fonction du challenge que vous voudrez trouver au cours de votre enquête. Enfin, la simplicité de prise en main du jeu permet – et c’est ce que nous avons fait – de jouer en famille, avec même les plus jeunes (il est même précisé au début de chaque enquête si certains éléments peuvent choquer les plus jeunes, ce qui évite tout problème).

The clock is ticking…

Votre succès ou votre échec sera fonction des réponses que vous apporterez lorsque vous tenterez de résoudre l’enquête (en vous rendant au Yard). Il faudra, par contre, bien tenir compte du temps qui passe, car plus vous serez « longs » à trouver le(s) coupable(s), moins votre score sera important. Il faut savoir que chaque interrogatoire, chaque déplacement entre différents lieux, chaque examen de preuve ou d’indice fait passer le temps… Alors, il faudra bien juger de la pertinence de telle ou telle action avant de l’entreprendre… 🙂

C’est donc du très bon !

Welcome to Redview

Qui n’a pas vu au moins la première saison de Stranger Things ? (Si c’est votre cas, regardez au moins la S01 ^^).

Welcome to Redview est donc la dernière extension sortie pour le jeu de base. Et l’inspiration Stranger Things est bien présente (et assumée). En effet, ici, exit les policiers du Yard, les médecins légistes et autres hackers, et bienvenue dans les années 80′ dans un lycée typique tel qu’on en voi(yait)t dans les shows US à l’époque.

Dans Redview, les joueurs (de 1 à 4) vont chacun incarner un lycéen appartenant au même groupe de détectives amateurs et qui vont se retrouver confrontés à certains événements étranges se déroulant au sein de leur propre lycée…

Extension oblige, nouvelle mécanique (rassurez-vous, rien de compliqué) : en effet, les joueurs vont désormais avoir le choix entre plusieurs actions au cours d’une situation donnée. Le choix est toujours préposé par la tablette. Comme ça se résout ? Par un lancer de dés.

Jeff est un garçon athlétique et plein d’énergie (4 relances possibles par jour) mais ses bonus ne sont pas les meilleurs.

Sur chaque plateau joueur, trois « caractéristiques », avec des bonus différents en fonction du joueur. Pour réussir une action, on lance un dé, on ajoute le modificateur indiqué et on a le résultat. Sur un résultat de 5 ou 6, c’est un succès. Et il faut autant de succès cumulés que de joueurs pour réussir l’action. Simple :). Mais quant on rate un test, on peut dépenser un jeton énergie (les barres chocolatées), ce qui permet d’offrir une chance supplémentaire au groupe de réussir.

On fait quoi quand on n’a plus d’énergie ?

Bah c’est simple : de toutes façons, comme ont incarne des ados, on a un couvre feu à 22h00, le soir. Il faut donc être rentré chez soi avant cette heure fatidique (ou être puni), ce qui permet de se reposer et récupérer son énergie.

Anecdotique, cette nouvelle mécanique ?

Non. Elle ajoute une nouveauté au gameplay, et une certaine dose de « stress ». En effet, ces tests apparaissent toujours à des moments clefs de l’enquête, et permettent, en cas de succès, de récolter des indices (visuels ou autres) important pour la résolution de cette dernière. On n’a constaté lors de notre dernière partie avec les enfants, cris de joie de ces derniers lorsque la team réussissait (par exemple) à détourner l’attention ou encore à calmer un protagoniste.

L’échec de ces tests n’est en aucun cas rédhibitoire. Il s’ensuit une perte de temps, certes, mais rien n’empêche de faire une nouvelle tentative, ou de choisir une autre option pour continuer à progresser 🙂

Dernier point : les enquêtes sont toutes plus ou moins liées entre elles. Ce qui veut dire que des protagonistes peuvent apparaître dans la première, n’y tenir qu’un rôle secondaire, et vous aurez la surprise de les voir réapparaître plus tard, dans d’autres circonstances…

Je ne vais pas vous mentir : je trouve cette extension parfaitement conçue. Elle change les sensations, et on se prend vite au jeu… On a envie de savoir ce qu’il se passe dans le lycée. Et c’est bien là l’important, non ?

Un peu à la manière de FFG qui sait relancer ses gammes de jeux avec leurs extensions, Lucky Duck Games parvient à renouveler l’intérêt de Chronicles of Crime, et de bien belle manière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *