Entretien avec Lina, chanteuse de Abhcan pour la sortie de The Pit

J’ai découvert Abhcan lors d’un concert au Petit Bain, puis je me suis plongé dans leur nouvel album, The Pit. J’ai profité de l’occasion pour poser quelques questions à leur chanteuse, Lina, afin d’en savoir plus sur leur processus créatif, sur le groupe et sur leurs projets avec cet album.

Bonjour, et merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questions. Peux-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Abhcan ?

Bonjour Thomas, et merci pour ton interview ! Je suis Lina, j’ai 27 ans et je suis chanteuse dans le groupe Abhcan depuis 2016.

Avant de découvrir The Pit,  je ne connaissais clairement pas Abhcan, sauf lors de la date au Petit Bain. Comment définirais-tu  le groupe et sa musique pour quelqu’un qui ne vous connaît pas ?

Avec Abhcan, on essaie d’être constamment imaginatifs et aller chercher là où on ne nous attendra pas. On a tous un goût très prononcé pour les belles mélodies qui racontent une histoire, donc c’est l’élément qui ne s’en ira jamais, mais on essaie toujours de coupler ça à une bonne énergie qui donne envie de headbanger ou de se jeter dans le circle pit. En écoutant Abhcan, donc, il faut s’attendre à de jolies mélodies (tant vocales qu’instrumentales), à des riffs lourds et parfois (pas toujours) progressifs.

Pourquoi ce nom de Abhcan ? Quelle est la signification derrière ?

Abhcan est un petit barde celtique qui se promenait avec sa harpe à raconter des histoires en chantant. Nous voulons être ces messagers de la musique, et transmettre nos inspirations à travers nos chansons, qui mêlent toutes nos influences.

Comment est-ce que tu en es venue à la musique, et plus particulièrement au metal ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours chanté en auto-didacte. Je prenais également des cours de piano et taquinais la guitare depuis assez jeune, mais je n’ai jamais réellement accroché, et ai toujours préféré la libération que me procurait le chant. J’ai découvert le métal au collège en écoutant par hasard « Blinded In Chains » de Avenged Sevenfold, et j’ai été happée dans l’univers metal à partir de là. Ayant grandi au Maroc, mon premier groupe de musique était souvent jugé par ma famille et je devais parfois batailler pour aller en répétitions ! J’ai beaucoup écouté de groupes à chanteurs masculins et j’en écoute toujours, mais pendant un moment il me semblait que ma voix « clean  » ne serait pas adaptée au métal. Je la trouvais trop « douce ». Puis j’ai commencé à écouter des groupes comme Nightwish, Epica, Evanescence, qui m’ont fait prendre conscience qu’il était possible d’être chanteuse de metal tout en ayant une voix claire. J’ai commencé à m’intéresser au growl et au scream après avoir découvert Arch Enemy et In This Moment, et j’ai également appris en autodidacte à trouver la bonne façon d’obtenir un son saturé sans se faire mal. J’admirais la capacité de Maria Brink (In This Moment) à passer du scream à une voix claire dans la même phrase et c’est l’objectif que je me suis fixée très tôt.

Donc The Pit est le premier album du groupe. Comment s’est passé le travail dessus ? Qui compose la musique ? Comment vous travaillez pour arriver à produire quelque chose d’aussi complexe ? Et surtout quelles sont vos influences ?

Lorsque j’ai rejoint Abhcan, ils avaient déjà beaucoup de morceaux instrumentaux composés attendant de recevoir une voix. Les instrumentistes mettaient leurs idées sur des partitions et les travaillaient ensemble, et j’ai d’abord essayé de poser ma voix sur les morceaux tels quels. Au fil du temps, on les a remodelés pour les adapter, les rendre plus dynamiques ou les raccourcir pour réutiliser d’autres extraits sur d’autres morceaux, les sublimer… Nous n’avons pas pris tous les morceaux que nous avions en stock car nous voulions surtout avoir un ensemble cohérent. Nous nous rendions compte parfois après l’ajout de la voix que certains passages étaient trop courts, d’autres pas assez… Nos influences sont très variées et je pense que c’est notre richesse. A nous tous, nous avons Dream Theater, Iron Maiden, In This Moment, Halestorm, Avenged Sevenfold, August Burns Red, Within Temptation, Nightwish, Arch Enemy, Children of Bodom, Metallica… Dur de n’en garder que quelques uns !

Quelle est ton morceau préféré de l’album et pourquoi ?

Nous sommes tous d’accord pour dire que Reflection Circus a une place très particulière dans nos coeurs ! C’est le premier morceau de l’album que j’ai pu travailler avec le groupe à mon arrivée. Il n’y avait aucune ligne de chant prédéfinie, et lorsque je les ai entendus jouer ce morceau en instrumental lors d’une de nos premières répètes, j’ai tout de suite su que j’avais trouvé le groupe qui était fait pour moi, qui correspondait à mes goûts. Je pense qu’ils ont aussi été agréablement surpris de ma proposition à la voix, qu’ils avaient imaginée plus posée mais qui les a manifestement tout de suite conquis. C’est aussi un petit condensé de tout ce qu’on aime : il y a de belles mélodies, des passages plus lents, des passages théâtraux, du chant agressif, du lyrique, et chacun des instruments a son moment de gloire.

Comment s’est fait le travail sur la pochette, entièrement dessinée ? Est-ce que c’est toi qui es représentée dessus ?

J’ai écrit les paroles de The Pit à un moment assez « flottant » de ma vie, et les paroles traitent de sujets pas forcément joyeux ! Lorsque nous avons commencé à discuter de la pochette, j’ai donc demandé au groupe s’ils accepteraient de me laisser m’occuper du visuel de l’album, pour l’adapter à la vision que je m’en faisais, à condition évidemment qu’elle leur convienne. Ils ont tout de suite accepté l’idée de la fille dans le puits, qui se noie ou remonte, on ne sait pas trop. La fille me représente, d’une certaine façon sans artifice, mais elle représente également toutes les personnes étant passées par des moments de leur vie où elles se sentaient seules ou délaissées, sans possibilité de se rattraper à quoi que ce soit. Mais il faut se rappeler qu’au dessus, il y a la lumière…

Point de vue clip, vous avez des choses de prévues pour soutenir la sortie de l’album ?

Pour l’album, nous avons une lyric vidéo de prévue, une vidéo assez spéciale également pour une de nos chansons, et éventuellement un clip un peu plus tard dans l’année, oui !

Quel est ton pire souvenir sur scène ?

Sincèrement, jusqu’ici je n’ai pas eu de réel mauvais souvenir. Pas de chute à déplorer, parfois j’ai esquivé de justesse des coups de manche de guitare mais à chaque fois ça nous fait rire ! Je me rappelle juste qu’une fois, nous avions joué avec un groupe qui, pendant que nous passions sur scène, déambulait dans le public pour distribuer leurs flyers et parler de leur concert du lendemain, sans réellement se soucier de nous ! Mais le concert s’était bien passé, le public était extrêmement réceptif, et ça n’était pas du tout un frein à notre amusement sur scène.

Merci et à très bientôt j’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *