Le jeune roi de Shiang maintient l’ordre d’une main de fer, et ses redoutables guerriers Mazer surveillent chaque carrefour, à l’affût du moindre signe de rébellion. Tenu à la gorge, le peuple vit dans une tension permanente.
Mais un événement inattendu va bouleverser un équilibre vieux de plusieurs siècles dans une explosion de violence. Une menace sans nom émerge des ténèbres et s’abat sur la cité.
Loin à l’ouest, quatre maîtres-lames de Shiang approchent des murailles de Darien. Le saint des lames et ses trois compagnons ont traversé un continent pour retrouver un vieil homme et le punir de ses crimes. Rien ne les arrêtera. Pas même une armée.

 

Il n’y a bien que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. A l’issue du tome précédent, auquel je n’avais pas accroché, je me demandais quelle pourrait bien être la suite et ce qu’elle allait valoir. Force est de constater que le deuxième tome des Prodiges de l’Empire m’a bien plus emballée et qu’il me donne envie de continuer ma lecture dans le monde inventé par Iggulden.

L’arc narratif se déroule autour de trois groupes de personnages et les événements se passent deux ans après l’assassinat du roi de Darien.

Commençons donc par les nouveaux : les quatre maîtres-lames de Shiang envoyés par l’empereur de la cité pour retrouver et ramener l’oncle de celui-ci dans l’Est. On suit les quatre compères dans leur pérégrination vers l’Ouest et la cité de Darien. Ce qu’ils trouvent au cours de cette quête n’est pas ce à quoi ils s’attendaient. Ils finissent néanmoins par aider les habitants de la ville de Darien contre la menace qui pèse sur eux.

Le deuxième groupe de personnages autour duquel l’auteur a construit son récit est constitué de quatre guerriers, du seigneur Ran de Shiang et de Marias (esclave de son état). Ces guerriers ont été ramenés d’entre les morts grâce au seigneur Ran et à la pierre des Aeris (NB : la famille qui se retourne contre Darien dans le tome 1). Après avoir passé quelques centaines, voire milliers, d’années à l’intérieur de cette pierre, ils sont assoiffés de pouvoir, en particulier leur chef autoproclamé Gabriel. Dans un premier temps, ils se contentent de Shiang, avant que d’étranges pulsations ne les attirent, eux-aussi, vers l’Ouest.

Enfin, Iggulden rappelle à notre bon souvenir certains personnages du volume précédent.  En particulier, le vieux guerrier Mazer Tellius, devenu depuis conseiller (et amant) de la maison Sallet auprès de Dame Sallet. On en apprend plus également sur les autres familles de Darien, notamment les Forza et Dame Elizabeth. Celle-ci prophétise, grâce à sa pierre, l’arrivée d’un danger imminent sur la ville, nécessitant la mise en place de défenses afin d’éviter une catastrophe similaire à la précédente.

C’est à nouveau sur les remparts de Darien que va se jouer le destin de tous ses personnages, dont les destinées si lointaines semblent-elles n’en sont pas moins reliées par les pierres des familles.

Dans ce deuxième tome, j’ai été contente de retrouver certaines figures abordées précédemment, mais aussi de pouvoir les approfondir. Les familles de Darien n’en paraissent que plus humaines, ce qui a de l’importance après que Darien ne les ait pas présentées sous leur meilleur jour. Enfin, les révélations sur le passé de Tellius nous laissent ébahis.ies, même si on pouvait s’y attendre. Plonger dans le monde créé par l’auteur est un vrai plaisir. Il met en relation les deux cités, Darien et Shiang et le passé qui les a unis autrefois. Iggulden laisse apparaître peu à peu la trame de son intrigue, car au final tout est en lien avec les pierres des familles de Darien et le pouvoir qu’elles renferment. La source de ce pouvoir semble être aussi celle de tous les malheurs de la ville.

Un petit mot concernant l’illustration de couverture. Comme celle du tome précédent, elle a été réalisée par Julien Delval. Représentant une vue imaginaire de la cité de Shiang, on se laisse porter par notre imagination au sein de la ville et de ses grands bâtiments sinisants.

Un bon petit cadeau à mettre sous le sapin 😉

Shiang
Les Prodiges de l’Empire – tome 2
C.F. Iggulden
Bragelonne
2019