Et si on commençait la nouvelle année avec un petit EP signé par les sympathiques marseillais d’AcoD. Après trois albums et un premier EP, voici leur dernière livraison, toujours aussi dynamique et prenante. Premier point à remarquer : la cover de l’EP est juste sublime et refète bien ce que l’auditeur va avoir dans les oreilles par la suite. Suivez-moi dans l’univers de ce groupe impressionnant de maîtrise dans sa musique.

L’EP débute avec Inner Light et de suite les riffs et la batterie enragée viennent envahir nos oreilles. La voix death de Fred vient compléter à merveille l’ensemble. Personnellement je les rapproche musicalement de groupes comme Magoa, Amon Amarth, In Flames par moments, et la qualité de ce premier morceau ne vient pas me contredire : aucune fausse note à l’horizon et on est rapidement pris au jeu de la musique. On enchaîne rapidement avec And Darkness Around, qui reprend pratiquement là où l’auditeur avait été laissé et complète à merveille la première piste en proposant un changement de rythme. Le refrain et cette basse omniprésente sont parfaits de bout en bout. L’EP se termine sur Black Creed, morceau au départ plus lourd en terme d’ambiance, puis il prend toute son ampleur par la suite. J’ai personnellement trouvé qu’il finalisait merveilleusement l’ensemble en proposant quelque chose d’épique dans l’approche musicale.

Petit point également : je suis le premier à râler sur les EP des grands labels qui proposent peu de nouveau contenu et insèrent des enregistrements lives, et réenregistrements et autres. Ici point de tout ça : de la nouvelle matière, pas énormément mais que du neuf et du coup l’acheteur se sentira, à mon sens, moins floué. C’est, je trouve, une excellente démarche.

AcoD est la preuve, s’il en fallait encore, que les français savent faire du bon death metal des familles, carré de bout en but et donnant envie de headbanguer de bout en bout. C’est presque dommage qu’avec tant de qualité on ne les voit pas plus sur le devant de la scène. Mais si ils continuent sur la voie de cette qualité de son et de composition, nul doute qu’ils y parviendront sans difficultés.

Inner Light
AcoD
2016