Les livres c’est bien. Les livres c’est la vie ! et c’est la principale influence du quartet américain Ice Nine Kills. Inspirés par les romans de Science-Fiction, notamment Cat’s Cradle (écrit par Kurt Vonnogut) pour le choix du nom du groupe, les quatre garçons de Boston nous offre leur vision de la SF à travers un MetalCore puissant et rebelle.

En effet, si on tique sur le style musical du combo on relèvera sans peine diverses influences littéraires telles que Dracula (Bloodbath & Beyond) The Exorcist (Communion of the Cursed), Carrie (Hell in the Hallways) ou encore le fabuleux Strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde (Me, myself & Hyde).

L’ensemble de l’album propose des structures Core, alternant des screams et chants clairs pimentés de riffs techniques et emblématiques du style. L’ambiance fantastique que souhaite mettre en avant le groupe est clairement présente dès l’intro de The nature of the Beast par un orchestre symphonique en fond sonore. Mais qu’on ne s’y trompe pas, nous sommes bel et bien sur un registre MetalCore, reconnaissable avec des parties de chant crié, parfaitement maitrisés, qui s’imposent naturellement à travers des riffs énergiques et bien positionnés en totale cohérence avec les valeurs du groupes.

A l’écoute de Star-Crossed Enemies nous aurons même droit à un peu d’amour dans ce monde de brutes, avec ce qui parait être une balade Rock, dont les textes et la composition du morceau sont librement inspirés de Romeo & Juliet (Shakespeare).

Les parties guitares sont loin d’être inintéressantes, et s’imposent avec justesse sur les structures Core en amenant des riffs puissants et dynamiques, frôlant parfois le Heavy à travers des solos piquants, que l’on peut retrouver sur The people in the Attic.

Every trick in the book reste un album original, qui n’apporte pas réellement de renouveau au style MetalCore traditionnel, cependant intéressant dans ses influences avec une bonne production. Ce quatrième album de Ice Nine Kills charmera sans doute les aficionados du genre, ce qui n’est pas spécifiquement mon cas mais je dois admettre qu’il est plaisant à écouter.

Every Trick In The Book
Ice Nine Kills
Fearless Records
2016