beyond-chronicles1

Après avoir particulièrement apprécié leur dernier livraison, Human Nation, je n’ai pu m’empêcher d’interviewer les sympathiques parisiens de Beyond Chronicles par mail. Et c’est Nate, leur batteur qui répond à toutes mes questions avec plaisir. Une sympathique interview quelques jours après la soirée de release de leur album.

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer comment tu en es venu au métal ?

Nate : Bonjour et merci de nous proposer cette interview ! Je m’appelle Nate, et je suis batteur dans le groupe Beyond Chronicles !
Personnellement, j’ai toujours été baigné dans la musique, j’ai commencé le piano à 4 ans, mon père écoutait beaucoup de musique classique et ma mère se chargeait du côté pop/rock, jusqu’au beau jour où je suis tombé sur un CD d’AC/DC par hasard, et là, le coup de foudre ! Après, les découvertes musicales se sont enchaîné, de Metallica à Gojira, en allant toujours plus vers le Metal extrême et la diversité !

eMr. : Tu es membre du groupe Beyond Chronicles. Pourrais-tu nous expliquer d’où vient ce nom et sur quelles thématiques majeures s’axe le groupe ?

Nate : Trois membres d’origines (Julien, Carrie et Alex, mon prédécesseur au poste de batteur) jouaient déjà ensemble dans une formation nommée « Chronicles ». Lorsque Charles et Niklas les ont rejoints pour former un nouveau groupe ils étaient tous les trois attachés au terme « Chronicles ». Pour marquer la césure ils y ont ajouté quelque chose de nouveau… « Beyond » qui signifie « au délà de ». Une idée de toujours aller vers l’avant, de faire plus…
Concernant les thématiques de nos morceaux, ils parlent beaucoup de notre société et de la nature humaine actuelle… de la direction qu’elle prend. Certains morceaux traitent des évènements de fin d’année 2015, sans pour autant s’engager. Mais tout n’est pas noir et nous gardons une touche de positif dans nos paroles.

eMr. :  L’album Human Nation est un métal assez sombre, tout en restant mélodique. Comment le définirais-tu, toi ?

Nate : Si on devait le classer dans un style, je dirais c’est un album de Melodic Death Metal. On garde la plupart du temps un équilibre entre violence et mélodie comme dans Cold Vengeance ou Human Nation par exemple même si certaines chansons sont plus violentes (Powerless, Win By Blood), certaines chansons sont aussi plus mélodiques (We’ll March On, Last Transmission). On ne se donne pas vraiment d’obligation par rapport à ça. On a beaucoup travaillé cet équilibre, autant sur les voix entre Julien et Charles que sur les parties instrumentales. La musique est en accord avec nos paroles laissant au fond apparaître un message positif !

beyond-chronicles-660x330

eMr. : J’ai été particulièrement surpris à la première écoute par la noirceur de l’ensemble. Comment avez-vous travaillé ce point-là ?

Nate : L’aspect sombre est disons en partie indirectement voulu, du moins pas travaillée spécifiquement. Elle a été vraiment inhérente au processus de composition. Il y a une part de noirceur assumée car nous avons des messages assez puissants à transmettre mais après je pense que le coté melodique apporte l’once d’espoir que notre musique et nos paroles tentes d’apporter. On peut donc en réalité y voir un bon équilibre. Et nous essayerons toujours de garder cet équilibre qui fait notre musique.

eMr. : Comment s’est passée l’écriture de cet album ? Qui a écrit la musique et qui s’est chargé des paroles ?

Nate : Julien (guitare rythme, chant clair) compose une grande majorité des chansons, on retravaille ensuite la structure ou les riffs, puis Carrie (guitare lead) greffe ses solos et ses idées dessus, Niklas compose ses parties de basse et je compose mes parties de batterie. Julien compose souvent une partie de basse et de batterie simple pour nous donner les grandes lignes et on étoffe en fonction. Charles écrit majoritairement les paroles (même si Julien prend aussi part au processus d’écriture) et compose par la même occasion ses lignes de chant. Chacun peut proposer ses idées, autant pour le chant que l’instrumentale.

beyond-chronicles_fleche_04-tag

eMr. : Quelles sont les inspirations, tant musicales que littéraires du groupe ?

Nate : Pour ma part, je suis très influencé par le deathcore et le djent mais aussi par le death metal ou même le jazz, j’essaie d’avoir un jeu de batterie complexe mais efficace. Niklas est lui aussi axé sur le deathcore et le metalcore. Caroline et Julien sont très influencés par les groupes de melodeath scandinaves et le metalcore. Charles lui est assez éclectique et est influencé par de nombreux styles de metal mais par le rap dans son « flow ».

beyond-chronicles-human-nation

eMr. : La cover de l’album est très belle. Qui l’a réalisée et comment s’est passé le travail avec cet artiste ?

Nate : L’artiste en question n’est personne d’autre que notre fabuleux guitariste, Julien. Il a créé plusieurs cover, nous avons par la suite choisi vers quelle voie nous voulions nous diriger, puis nous avons retravaillé la cover ensemble jusqu’au résultat final.

eMr. : Et point de vue clip, Beyond Chronicles en est où ?

Nate : A l’heure où j’écris ces lignes, il est en passe d’être terminé ! Pour ce clip filmé le 22 Octobre lors de notre Release party à la Flèche d’Or, nous avons fait appel à Anthony Dubois, ayant notamment travaillé avec Meshuggah et After The Burial. Sans trop m’avancer, il devrait logiquement arriver dans le mois à venir…

eMr. : Quand pourra-t-on découvrir le groupe sur scène, en dehors de la soirée de release de Human Nation ?

Nate : Nous n’avons pour le moment pas d’autres dates pour cette fin d’année 2016, mais on devrait remonter très vite sur scène !

beyond-chronicles_fleche_07-tag

eMr. : Pourrais-tu, en cinq mots, nous dire pourquoi les lecteurs de eMaginarock devraient absolument jeter une oreille sur Human Nation ?

Nate : Dualité, Sincérité, Sobriété, Ambivalence, Efficacité

eMr. : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, et je te souhaite toute la réussite possible avec cet album.

Nate : Merci beaucoup ! Je nous le souhaite aussi !