premier-nadia-costeMais le premier quoi ? Le Premier Immortel, bien sûr ! Comme le dit si bien le résumé : « Vaïn n’est pas mort. Pourtant, son frère l’a tué. » Et franchement, enfin une histoire de vampires avec un voyage à travers les époques ! Il était temps, non ? (Sans mauvais jeu de mots)

Nadia Coste signe ici un roman étonnant, une sorte de road trip à pied, au gré des rencontres, mais surtout, des tâches ingrates à effectuer. D’ailleurs, Vaïn a pas mal de pain sur la planche pour rattraper les erreurs de son frère.

Le roman commence donc par un meurtre qui aboutit sur une traque, celle de toute une vie et bien davantage. Vaïn écumera bien des terres, croisera bien des gens et traversera les âges. Le lecteur assiste au déclin ou au renouveau – c’est selon – du personnage principal, contraint de vivre à défaut de pouvoir mourir. Vaïn attisera une vengeance au goût de sang. Pour autant, l’auteur dépeint un homme plus qu’un animal. Son personnage est violent, sanguinaire, mais en dépit d’accès d’humanité inexistants, il pense comme un être humain. Il agit dans une cause bien précise qui semble le placer bien au-dessus de tout ça, ce qui le rend si complexe.

Le Premier

Nadia Coste

Scrinéo

352 pages

16,90€