houndedL’un des gros problèmes, à mon sens, de l’urban-fantasy actuelle est que les héroïnes sont à 95% des femmes. Cela plaît au public féminin mais a tendance à lasser les hommes, alors que pourtant il y a encore énormément à faire en la matière. Mais vu que les protagonistes principales se ressemblent toutes, que les scénarios semblent sensiblement calqués les uns sur les autres, un certain ennui s’est mis en place pour ma part. Les héros masculins ont été testés en France par Bragelonne, notamment avec la saga Harry Dresden mais comme cela n’a pas fonctionné ils en sont malheureusement restés là. Or avec Kevin Hearne on découvre un héros atypique, loin des sentiers battus, et cela m’a bien fait plaisir. Suivez-moi sur les traces d’Atticus, dernier druide vivant, et vivez des aventures folles.

La couverture de Gene Mollica est sur le modèle de ce qui est développé sur l’ensemble de la série. On y voit donc Atticus mis en avant, dégainant son épée. Bien que très stéréotypée cette couverture n’en est pas moins assez réussie, notamment grâce aux jeux de lumière. La présentation de l’éditeur nous expose la situation de départ, qui bien entendu va dégénérer…

Atticus O’Sullivan, last of the Druids, lives peacefully in Arizona, running an occult bookshop and shape-shifting in his spare time to hunt with his Irish wolfhound. His neighbors and customers think that this handsome, tattooed Irish dude is about twenty-one years old—when in actuality, he’s twenty-one centuries old. Not to mention: He draws his power from the earth, possesses a sharp wit, and wields an even sharper magical sword known as Fragarach, the Answerer.
Unfortunately, a very angry Celtic god wants that sword, and he’s hounded Atticus for centuries. Now the determined deity has tracked him down, and Atticus will need all his power—plus the help of a seductive goddess of death, his vampire and werewolf team of attorneys, a bartender possessed by a Hindu witch, and some good old-fashioned luck of the Irish—to kick some Celtic arse and deliver himself from evil.

Le personnage d’Atticus est vraiment attachant. Dernier druide vivant, il tente de vivre son éternelle, ou presque, existence de manière tranquille et apaisée, faisant fonctionner sa petite boutique de magie à Phoenix. Mais bien entendu lorsque les évènements le rattrapent, notamment son passé, il va être obligé de combattre pour sauver sa vie. OK le pitch, présenté ainsi, a l’air on ne peut plus classique et je vous accorde que ce premier tome l’est. Mais l’auteur parvient notamment à relever le tout grâce à une galerie de personnages vraiment hauts en couleur. Au fil des pages il nous fait parcourir les panthéons mythologiques, ce qui est des plus appréciables. L’aventure et la trame du premier tome sont classiques mais pas dépourvues d’intérêt car Kevin Hearne nous propose des petites variantes, tout en prenant le meilleur de ses camarades.

Les personnages, comme je le disais, sont des petits bijoux. Atticus pour commencer est un modèle de probité tout en étant particulièrement savant dans son domaine. Attachant à souhaits il est accompagné par son chien Oberon, truculent petit animal qui entretien un lien télépathique avec son maître. Croiser régulièrement les pensées du chien en rapport avec la situation ou avec les dialogues est juste un pur bonheur. Kevin Hearne de ce point de vue maîtrise parfaitement son propos. A cela viennent s’ajouter une petite vieille adorable, un vampire et un lycanthrope, tous deux avocats, et une pléthore de divinités diverses et variées. L’ensemble se coordonne bien et la lecture en est vraiment plaisante, chaque page apportant son lot de nouveautés.

Hounded est un de ces premiers tomes qui donnent envie de se plonger dans la série dans son ensemble. Etonnant, changeant clairement de ce que je lis habituellement en urban-fantasy, je dois dire que je suis un peu étonné qu’il n’ait pas encore été traduit en français. Mais qui sait, cela viendra peut-être ? Sinon il vous reste la possibilité de le lire en anglais !

Hounded
The Iron Druid Chronicles T1
Kevin Hearne
Del Rey
7,99 $