coupes-du-monde

Nouvelle découverte chez Snark, le label numérique français de Bragelonne, le roman Coupés du monde de Céline Etcheberry est une petite pépite de fantastique qui croustille sous la dent. En amateur du genre je ne pouvais que me jeter sur cette histoire mélangeant SF et fantômes.

La couverture est, pour le coup, une des plus belles de la collection Snark et elle met clairement en place l’ambiance sépulcrale et inquiétante du roman. Du bon travail graphique renforcé par une présentation qui confirme l’avis premier donné par la couverture :

Chaque fantôme resté en arrière a une histoire, et aucune d’entre elles ne peut laisser indifférent celui qui les écoute…
« Lorsque je relève les yeux de la rivière, je capte nos reflets dans la vitre. Un peu plus grand que moi, Calame paraît soudain bien trop jeune. Je m’apprête à lui sourire, dans ce miroir de fortune, quand une silhouette se joint au tableau. Et je n’ai le temps de rien. »
Petrichor est habitué aux missions difficiles. On ne sait jamais ce que les âmes perdues nous réservent, même lorsqu’on est là pour les délivrer de leurs tourments.
Et avec les spectres qui peuplent l’île sur laquelle il a été envoyé, il n’est pas au bout de ses surprises. Coupé du monde, confronté à une histoire sordide dont il démêle les fils un à un, Petrichor pourrait bien basculer dans le piège de la solitude et la noirceur qu’elle entraîne… si Calame ne débarquait pas à son tour sur ces rivages désolés.
Appartenant à l’organisation adverse, qui capture les âmes pour les revendre au meilleur prix, tout le sépare de Petrichor. Pourtant, ils ne tardent pas à unir leurs forces face au danger qui les menace, outrepassant tous les interdits que leur imposent leur don et les deux institutions rivales pour lesquelles ils travaillent.

Les histoires de fantômes, c’est un peu comme une boîte de chocolats : on trouve de tout et bien souvent on se retrouve avec un ou deux chocolats pas géniaux au milieu de l’ensemble. Eh bien Céline Etcheberry nous propose une boite de Ferrero Rocher, un roman dans lequel il n’y a aucune fausse note. Qu’il s’agisse de son scénario à la fois rafraîchissant et bien construit, de ses personnages atypiques, de son univers parfaitement mis en place, je n’ai rien trouvé à redire

Le scénario est, sur sa trame de base assez simple et expliqué de façon limpide dans la présentation. Mais ce sont les ramifications que l’auteur parvient à lui donner qui changent réellement quelque chose à la manière dont le lecteur va s’immerger dans l’ensemble. Les caractéristiques de chaque fantôme, et l’histoire se cachant derrière l’île viennent donner du volume à l’ensemble, le rendant réellement consistant. Le dénouement laisse présager le meilleur pour la suite encore à paraître, et que personnellement je suis vraiment curieux de découvrir.

Les personnages principaux, Petrichor et Calame, se retrouvent à s’allier de manière inattendue et cela crée vraiment un duo assez surprenant, qui fonctionne vraiment bien. Leurs interactions et leurs réactions sont totalement en adéquation avec les attentes que l’on pourrait avoir. Le style de Céline Etcheberry correspond lui aussi parfaitement aux attentes que l’on pourrait avoir pour ce roman. Pour une fois j’ai relevé peu de coquilles, ce qui rend la lecture toujours plus agréable.

Coupés du monde est un excellent roman fantastique, recelant à la fois les éléments classiques du genre tout en proposant un scénario à sa marge. Les personnages sont vivants et la galerie de fantômes particulièrement réussie. Rien à redire donc si ce n’est : « A quand la suite ???? »

Coupés du monde
Le Rivage des Âmes T1
Céline Etcheberry
Snark
Bragelonne
9,99 €