51GCW6R1h7L._SY344_BO1,204,203,200_Le sort d’un héros de guerre n’a rien d’enviable. Envoyé dans l’espace dans le seul but de revenir à temps pour contrer la deuxième offensive des doryphores, le commandant Mazer Rackham a dû abandonner femme et enfants. C’est le prix à payer pour offrir à l’humanité une infime chance de survivre à une nouvelle confrontation. Mais cela suffira-t-il ? Ce n’est pas l’avis du lieutenant Graff, qui, sur Terre, tente de mettre en place un programme de recrutement et de formation des plus brillants esprits que compte la planète. Le futur sauveur de l’espèce humaine figure sans nul doute parmi les candidats. Ce sera peut-être Bonito, s’il arrive à échapper à l’amour écrasant de son père ? Han Tzu, le petit génie dans sa prison dorée ? Ou Zeck, le jeune fondamentaliste chrétien ? Il en est un qui semble cependant les surclasser tous, un petit garçon qu’on surnomme déjà Ender.

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu la saga Ender pour lire ce recueil de nouvelles situées dans le même univers. Chaque histoire met en avant un enfant surdoué voué à étudier dans une école en orbite autour de la Terre; tous sont destinés à participer à la future guerre contre les Doryphores.

Très vite, Card nous séduit grâce à des personnages forts et empathiques avec des problématiques très vite identifiables; des enjeux importants qui font échos à certaines situations actuelles (violence chez les enfants, endoctrinement religieux, problèmes psychologiques…). Les histoires sont toutes de la bonne longueur et permettent suffisamment d’attachement pour avoir envie de découvrir la longue saga de l’auteur (Le Cycle Ender en 6 tomes puis La Saga de l’Ombre en 6 tomes également et enfin La Première Guerre Formique en 3 tomes). Mais ce n’est finalement pas Ender qui intrigue le plus (il n’apparaît d’ailleurs que dans la dernière nouvelle). Pour l’instant, il semble bien trop lisse par rapport à ses camarades tous plus ou moins dérangés!

La traduction est impeccable et nous permet de nous immerger totalement dans les histoires de Card. La fluidité de l’écriture et la qualité du vocabulaire choisi font de ce recueil un vrai ouvrage pour adultes malgré des personnages adolescents voire enfants et des préoccupations qui ne sont habituellement pas les nôtres.

La prequelle de Card est une entrée facile dans son univers. À la fois passionnantes, émouvantes, mais surtout cruelles, les 5 nouvelles composant ce recueil relèvent d’une SF intelligente et légère s’attachant à notre condition d’être humain.

Ender – PRÉLUDES

d’Orson Scott Card

Traduction Pierre-Alexandre Sicart

Editions, J’ai Lu – collection Nouveaux Millénaires

13€