La Voie des OraclesEstelle Faye est un peu la nouvelle coqueluche des littératures de l’Imaginaire depuis deux ans. Avec déjà deux romans fabuleux et quelques nouvelles tout aussi réussies on ne peut plus qu’attendre le meilleur de sa plume. Et avec La Voie des Oracles je n’ai pas été déçu.

La couverture est signée Aurélien Police et est juste magnifique. Il a pour habitude de proposer des choses étonnantes et une fois de plus il s’est surpassé. La quatrième de couverture nous explique ce que l’on va pouvoir découvrir ici comme aventure :

La Gaule, Ve siècle après Jésus-Christ.

Cerné par les barbares, miné par les intrigues internes et les jeux du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Les vieilles croyances sont mises au rebut, les anciens dieux se terrent au fond des bois, des montagnes et des grottes, les devins sont pourchassés par la nouvelle Église.

Thya, fille de l’illustre général romain Gnaeus Sertor, a toujours su qu’elle était une Oracle. Il lui faut vivre loin de Rome, presque cachée, en Aquitania, perdue au milieu des forêts.

Que faire alors, quand son père, son protecteur, tombe sous les coups d’assassins à la solde de son propre fils ? Il faut fuir, courir derrière la seule chance qu’elle a de le sauver… Se fier à ses visions et aller vers Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a vaincu les Vandales. Et peut-être, le long de ce chemin pavé d’embûches et d’incroyables rencontres, voir le passé refaire surface, et réécrire l’Histoire…

Estelle Faye est une de ces auteures caméléons capables d’écrire pour tous les publics, adaptant son style et son action à celui auquel elle s’adresse, mais avec toujours une plume épatante. Avec La Voie des Oracles elle nous invite à un voyage dans une antiquité fantasmée, bien qu’aussi proche que possible de la réalité. Thya, jeune fille frêle au destin surprenant va être le protagoniste principal que le lecteur va suivre au cours de son voyage tant physique qu’initiatique à travers la Gaule alors même que l’Église naissante cherche à éradiquer les anciennes croyances.

Mêlant les genres avec talent, l’auteure nous invite à un voyage assez étonnant car plus l’on avance dans le roman plus l’atmosphère devient lourde tout en gardant les aspects propres à la littérature adolescente. Cette alchimie complexe est parfaitement obtenue par l’auteure qui va vous surprendre par les péripéties qu’elle va faire vivre à son héroïne au fil des pages.

Estelle Faye est avant tout une auteure de grande classe pour son style très précis, où l’approximation littéraire n’a pas sa place, et cela pour le plus grand plaisir du lecteur que je suis. Même si les champs lexicaux utilisés sont peut-être un poil plus légers il n’empêche que d’un point de vue littéraire on a affaire à du très très bon boulot d’écriture.

La Voie des Oracles entre donc dans la catégorie de romans young-adult parfaitement lisibles par des adultes mais aussi et surtout tout à fait passionnants. Cette fin d’année est très riche en nouveautés intéressantes et les lecteurs avides à la fois d’antiquité et de fantasy se jetteront sans la moindre hésitation sur ce roman et les autres feraient bien d’au moins y jeter un œil car ils risquent de n’avoir aucune envie de le reprendre…

Thya
La Voie des Oracles T1
Estelle Faye
Scrineo Fantasy
16,90 €