Esoterisme cthulhuPoursuivons la gamme consacrée au jeu de rôles l’Appel de Cthulhu durant les années 1890. Publié par les Éditions Sans-Détour, voici le troisième supplément titré Ésotérisme au XIXe siècle.

Il est consacré à un aspect non négligeable de la vie durant l’Angleterre Victorienne: les phénomènes inexpliqués ! Malgré de spectaculaires progrès scientifiques, en ces temps-là, une grande partie de la société se passionnait pour le mystérieux en général et le surnaturel en particulier. Bon nombre de sociétés, plus ou moins secrètes, s’y sont développées et y ont prospérées, certaines même jusqu’à nos jours.

La première partie de ce livre, «Une multitude de faits étranges», propose une chronologie et des études de cas particuliers permettant de voir la réalité de l’époque sous un autre point de vue. Des empreintes du Diable aux histoires de fantômes (sur terre et sur mer), en passant par les moutons vampirisés, les serpents de mer et les cas de lapidations d’habitations, les Gardiens des Arcanes trouveront entre ces pages de quoi stimuler leur inspiration. Les faits plus scientifiques ne sont pas oubliés et plusieurs documents d’époque abordent les phénomènes liés aux météorites et autres pluies d’étoiles filantes, mais aussi aux voyants ainsi qu’à quelques cas particuliers comme les stigmatisés. Un voyage dans l’histoire mystérieuse au travers de récits et d’illustrations originales.

La seconde partie est titrée «Des mouvements ésotériques en plein essor». Plus de soixante-seize pages consacrées à la description, la plus historique possible, des principaux courants de pensées de l’époque. Les Rose-Croix et la Franc-Maçonnerie, sans oublier l’occultisme, le spiritisme et la Société Théosophique, y sont décrits de leurs naissances à leurs croyances en passant par leurs sources d’inspiration en plus de quelques portraits de personnages remarquables. Un grand nombre d’illustrations et de détails historiques parsèment ce chapitre pour une meilleure immersion.

Troisième et dernière partie, «Expliquer le surnaturel», se propose d’observer tous les cas précédents depuis un point de vue plus rationnel. Il est bon de savoir que de nombreux savants illustres ont essayé de réfuter et d’expliquer les phénomènes étranges en utilisant les mathématiques et autres sciences en plein essor. Ce chapitre permet donc de s’initier aux différentes théories en vogue à l’époque, avec force détails, incluant une présentation de la Society for Psychical Research ainsi que plusieurs personnalités engagées dans ces tentatives d’explications de l’irrationnel.

Puisqu’il faut conclure notez que l’illustration de couverture, «Le départ pour le Sabbat», a été peinte en 1878 par Luis Ricardo Falero. Un personnage remarquable ayant habité en Angleterre dans ces fameuses années 1890. Pourquoi ne pas imaginer une rencontre avec des personnages-joueurs?

Ésotérisme au XIXe siècle est donc un ouvrage dans la lignée de cette série consacrée à l’époque victorienne si fascinante pour les joueurs de l’Appel de Cthulhu. À essayer pour leur ambiance caractéristique !

Cthulhu 1890 – livre 3 – Ésotérisme au XIXe siècle

Editeur: Sans-Détour Éditions

Auteurs: Thomas Berthier, Philippe Auribeau et Tristan Lhomme

Illustrateurs: Marisuz Gandzel (couverture) et Loïc Muzy (illustrations intérieures)

Traductrice: Valérie Florentin (traduction des textes d’époque)