BLACKMORES_NIGHT_datm_HDDepuis 1997, Blackmore’s Night s’est petit à petit imposé dans le paysage de la musique folk et médiévale, en montrant un talent indiscutable pour la composition et la mise en scène. Dès le premier morceau : « I Think it’s going to Rain today », cela se confirme grâce à un très beau titre folk rock, rehaussé par la superbe voix de Candice Night et la guitare lumineuse de Ritchie Blackmore. Jouant avec des ambiances mélancoliques comme sur « The Last Lefa » et « The Ashgrove », le groupe ne rechigne pas à nous offrir des éléments plus dansants tels que « Troika » aux notes slaves, le très Renaissance « Lady in Black » ou l’excellent « Dancer and the Moon ». On note également la présence d’instrumentaux : « Ministrels in the Hall » et « Galliard » et d’une double pièce qui enchaîne des thèmes proches et forme la pierre angulaire de cet album : « Somewhere over the Sea (The Moon is shining) » et « The Moon is shining (Somewhere over the Sea) » qui nous montrent que Blackmore’s Night s’est installé comme un groupe incontournable du genre. Mêlant des refrains imparables à des arrangements de haute qualité, Dancer and the Moon s’inscrit comme l’un des meilleurs albums de ce groupe unique en son genre qui allie un amour immodéré pour le passé à une approche moderne de la musique comme le montrent les interventions de la guitares électriques sur plusieurs chansons. A noter, deux hommages à des musiciens avec lesquels Ritchie Blackmore a joué : Ronnie James Dio avec la reprise de « Temple of the Rock » et Jon Lord à qui est dédié l’émouvant « Carry on… Jon ».


Dancer and the Moon
Blackmore’s Night
Frontiers/Harmonia Mundi
2013