collinshungergames2L’embrasement est le deuxième volume des Hungers Games de Suzanne Collins. Sorti en France en 2010 aux éditions Pocket Jeunesse, il faut reconnaître que cet éditeur s’est montré particulièrement réactif pour acquérir les droits, assurer – grâce à Guillaume Fournier – une traduction française réussie et mettre sur le marché cette trilogie remarquable.

Je suis souvent surpris de découvrir certaines oeuvres de grande qualité qui paraissent en France plus de dix ans après la version originale. Je me doute bien que les droits ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus aisé à négocier, mais la détection précoce à l’international permet de faire des économies substantielles et donne au lectorat français la chance d’être dans la tendance du moment, comme c’est le cas ici.

Quelques mois se sont écoulés depuis la fin des derniers Hunger Games qui ont vu la victoire de Katniss et de Peeta. Pour la première fois dans l’histoire des Jeux de la faim, les deux représentants d’un même district ont gagné, même si un seul vainqueur avait jusqu’alors survécu aux Jeux, l’astuce de Katniss leur a permis de forcer la main au gouvernement central de Panem, ce qu’il est loin de leur pardonner.

Pour ce qui est de la vie, elle s’est améliorée pour tous les habitants du district douze, directe retombée de la victoire de ses tributs. Katniss et Peeta ont chacun pu bénéficier d’une maison neuve et équipée des derniers progrès techniques pour eux et leur famille. Ils n’ont plus à se préoccuper de l’avenir, car c’est Le Capitole qui financera tous leurs besoins.

Si Peeta était bien amoureux de Katniss, elle ne savait pas trop quoi penser. Elle est assurément plus attirée par Gale qu’elle avait laissé dans le district et qui maintenant travail à la mine toute la semaine. Il n’a plus guère que le dimanche de libre pour se rendre dans la forêt pour chasser et retrouver sa compagne de chasse. Aussi, c’est Katniss qui se rend la semaine en dehors des limites du district pour prélever les animaux pris au piège des collets de son ami.

Elle voit bien que le climat s’est considérablement refroidi entre Gale et elle depuis son retour. Il n’a certainement pas apprécié l’histoire d’amour sur écran que Katniss et Peeta ont offert à l’ensemble des districts. Dans ce triangle amoureux, Peeta a su reprendre sa place, même s’il reste plus que jamais amoureux de Katniss. Mais la comédie va devoir reprendre et peut-être faudra-t-il envisager d’aller plus loin encore, car la Tournée de la victoire s’annonce périlleuse.

La Tournée de la victoire va amener Katniss et Peeta dans tous les districts de Panem, histoire de rappeler que l’état central est tout puissant et qu’aucun district ne peut soustraire ses enfants aux Hunger Games. Les prochains Jeux seront d’ailleurs, comme tous les vingt-cinq ans, les Jeux de l’Expiation avec une règle particulière tirée au sort.

Pendant cette Tournée, Katniss et Peeta devront jouer serré le rôle des vainqueurs qui s’aiment. La rébellion de Katniss n’est pas passée inaperçue des plus attentifs et la grogne monte doucement dans les districts, alors il n’est pas question que la fille du feu n’embrase ces revendications durant la Tournée. Le président Snow en personne vient dans le district douze la menacer de tuer ses proches et surtout Gale si elle n’apaise pas le climat social lors de la Tournée.

Katniss va devoir rejouer la comédie, mais aussi rencontrer les autres districts et voir la réalité de la révolte qui gronde, mais la Tournée n’est qu’une infime phase de ce volume qui nous réserve de nombreux rebondissements. Nous aurons de l’action dans ce volume, même si on peut penser avoir affaire à un titre plus orienté sur la psychologie que dans le précédent opus. L’approche stratégique et politique de l’action de Katniss sera mise en avant, sans oublier ses relations ambiguës avec les deux garçons qui lui sont si proches. Par quoi la Tournée de la victoire se concrétisera-t-elle ? Une effroyable surprise et les choix cornéliens qui vont avec vont faire palpiter le cœur du public. La fin de ce volume, même si elle n’est pas si surprenante qu’elle peut le paraître sur le coup, nous offre un retournement de situation qui verra sa concrétisation dans l’ultime volet de la trilogie intitulé du titre prometteur de La révolte.

L’embrasement
Hunger Games T2
Suzanne Collins
Couverture : Tim O’Brien
Traduction : Guillaume Fournier
Pocket Jeunesse
Collection 13 ans et plus
2010

18,15 €