fille-dhc3a9cate-tome-2-le-parfum-du-mal

« Il paraît que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »
Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…

Me revoilà auprès de Maëlys presque un an jour pour jour après que ses pouvoirs se sont révélés. Et un an après, toujours la même constatation : ce roman se lit bien trop vite ! Certes, il ne fait que 160 pages.

La lecture de ce roman est rapide, mais cela n’est pas seulement dû à sa faible épaisseur. L’écriture de Cécile Guillot est fluide et l’alternance entre la vie quotidienne de Maëlys et l’enquête judiciaire efface toute possibilité de relâchement. Le Parfum du mal n’est pas un livre que l’on peut facilement reposer en cours de lecture, vous êtes prévenus !

Dire que plonger dans le quotidien mouvementé de Maëlys est un plaisir serait exagéré : la jeune femme rencontre des soucis quotidiens qui lui sont propres et affronte des situations dans lesquelles je n’aurais jamais imaginé me mettre de mon propre gré. On retrouve néanmoins quelques scènes agréables, dont la plus marquante pour moi a été le rituel que les sorcières accomplissent.

L’auteur, par l’analyse psychologique de ses protagonistes, sait transmettre le moindre ressenti du personnage tant dans ses joies que dans ses peines. Et c’est cela qui rend cette histoire si belle et ces personnages si humains : on assiste à l’affirmation de Maëlys à la fois en tant que psychologue et que sorcière. Et si cela ne se passe parfois pas comme prévu, cela reste les aléas de la vie…

La vie quotidienne de Maëlys s’intercale avec une autre affaire, celle d’une série de meurtres rituels à laquelle la jeune femme et ses amies vont s’associer pour tenter de la résoudre. Cette histoire est la seule faiblesse de ce roman. Pas parce qu’elle dépare l’histoire, non… Parce qu’au contraire, j’aurais aimé la voir être développée !

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire Le Parfum du Mal. Si vous avez aimé le premier tome, vous serez ravis de retrouver la jeune sorcière !


Le Parfum du Mal
La Fille d’Hécate T2
Cécile Guillot
Editions du Chat Noir

14,90 €