le-livre-de-saskia,-tome-3---enkidare-Après l’attaque du Nid, c’est la débâcle. Obligée de se réfugier à Arion, Saskia héberge les survivants. Mais Tod est gravement blessé, et de nouvelles attaques fragilisent le petit groupe. Saskia ne peut plus reculer : il lui faut trouver le Surclan, et éclaircir le mystère du Cercle des cent. Elle part donc à la recherche de ses ennemis, sans rien soupçonner, ni de leur puissance, ni de leurs effrayants secrets…

         Souvenez-vous, à la fin du deuxième tome le Nid avait été attaqué par des Faucheurs ET Gardiens. Lyne, avant de se faire égorger par une autre assaillante, avait parlé d’un noyau du Surclan appelé Cercle des Cent pour expliquer sa trahison.
Tod avait été grièvement blessé et Jenna doutait de sa capacité à voler de nouveau un jour. L’esprit tourmenté par la potion, Tod était tout de même parvenu à confier à Saskia qu’il avait lui aussi perçu les symptômes du Sauvetage au moment où Domitille et Antoine étaient menacés…
Au pied du mur, les rescapés s’étaient tournés vers Niel qui avait explosé son wade et révélé l’identité de la mère de Saskia : l’actuelle reine du clan Gardien de Paris.

Dans ce troisième tome, nous retrouvons Saskia dans le train en route vers Paris. Encore nerveuse après l’attaque du Nid et très inquiète pour l’état de santé de Tod, elle est d’autant plus fébrile à l’idée de rencontrer sa mère.
Mais aux portes du clan Gardien, la jeune fille reçoit une flèche empoisonnée et tombe dans une profonde léthargie pendant plusieurs jours. L’attaque était menée par des Faucheurs, en plein territoire Gardien…

L’enquête se poursuit et pendant le premier tiers du roman l’intrigue enfle jusqu’à ce que l’on arrive plus à démêler les éléments les uns des autres. Un doute sur un personnage nous mettra ensuite sur la voie et nous montrant ainsi le méli-mélo sous un autre angle.

Ce troisième volet est encore plus fort que le second. Toujours immergé dans le fantastique, on découvre l’univers Gardien, puis on est entraîné dans les quatre coins du monde à la recherche de réponses. Un triangle amoureux s’esquisse pendant que Tod et Saskia sont plus unis que jamais. On apprend à mieux connaître les personnages découverts au second tome tandis qu’une épée de Damoclès vient se placer au dessus de Domitille et Antoine.
Arrivée à ce stade de l’histoire, je me suis surprise à penser qu’avec toutes ces embûches qui pleuvaient dans la première partie du roman, les personnages ne s’en sortiraient jamais ! Et pourtant, un élément se dénoue au deux tiers du roman, mettant ainsi fin à une partie du suspens intenable pour le lecteur tendu comme une corde.

J’ai admiré une fois de plus le style de Marie Pavlenko, toujours parsemé d’asyndètes, et scrupuleusement adapté aux personnages jusque dans leur actes et paroles : alors que Fréa utilise des expressions vieillottes et que Niel fait des baise-mains, Saskia emploie des tournures du langage parlé tout à fait actuelles (je cite de tête “[Cela faisait plus d’un an que je la pratiquais]” en parlant de Mara).
Au cours du roman, on s’aperçoit aussi du chemin parcouru par l’adolescente devenue une réelle héroïne avec du cran et du panache. Enfin, l’auteure termine sa trilogie en apothéose d’actions et de rebondissements, impossible de lâche le livre durant le dernier tiers !

 

Le Livre de Saskia

Tome 3 Enkidare

Marie Palvenko

Scrinéo Jeunesse

16€90