epicL’histoire d’une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu’une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s’allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d’humour afin de sauver leur monde… et le nôtre.

Après Rio, le studio Blue Sky revient avec une aventure écologique mieux réussie qu’Arthur et les Minimoys.

Avant toute chose, n’allez SURTOUT PAS voir ce film en VF ; le doublage est mauvais : les acteurs sont mous et sans charisme, les vannes tombent à plat certainement mal retranscrites, les intonations sont poussées… Bref, quoi de mieux pour vous sortir d’une histoire… On exclura Jean Piat qui double le méchant Mandrake : monsieur Scar en personne et du coup le ton y est!

Passé cela, Epic est un dessin animé sympathique, mais clairement destiné aux plus jeunes. Les personnages ne sont pas exceptionnels et l’intrigue plutôt banale. Mary-Kate et son père restent les plus attachants même si leur relation n’est pas assez exploitée. Cependant, la jeune fille est agréable, rigolote et pleine d’énergie. Le père un peu fou et débordé possède au final un grand cœur et une âme d’enfant.

Celui que l’on pourrait qualifier de « Prince » dans ce dessin animé est complètement insipide. Nod est un jeune homme intrépide, ne respectant pas les règles. Son évolution reste très limitée et son coup de foudre pour Mary-Kate est trop artificiel.

Mandrake est au final le personnage le plus charismatique et le mieux géré de l’histoire. C’est un bon méchant dont l’objectif n’est pas uniquement de détruire la forêt, mais aussi de venger la mort de son fils. Ainsi, le méchant est au final plus complexe que les héros.

L’humour prend le dessus sur l’émotion qui reste inexistante jusqu’au bout : tout est assez prévisible. On a privilégié l’action au détriment d’un peu de sérieux sachant que le sujet abordé l’est. Le scénario est un peu bancal justement dans le thème abordé : les Bogans menacent la forêt et donc l’environnement des Hommes Feuilles, mais jamais dans le film nous ne savons pourquoi cela menace également le monde des humains. Tout ceci est un joli prétexte pour faire rapetisser Mary Kate !

L’humour du film est certainement ce qu’il y a de moins bon avec le chien à trois pattes, remplaçant tout trouvé de Scrat ; tellement flagrant que cela en devient ridicule, surtout avec les deux limaces débiles. Elles viennent apporter des pauses là où il n’y en a pas besoin, car l’ensemble du film manque déjà de tension. Toutes les vannes tombent à plat, en tout cas pour les adultes. Les auteurs rejouent les blagues ce qui au final devient très lourd.

Le sage de la forêt Nim Galuu aurait pu être un personnage intéressant de par son brin de folie et son manque de confiance en lui, mais ses scènes ne sont qu’un prétexte à ajouter encore plus de comédie à une intrigue qui en possède déjà trop. Le choix de Garou est une aberration quand on sait que Steven Tyler le double en VO!!

Au final, ce qu’il manque, ce sont des relations développées entre les personnages et une intrigue dynamique et surtout différente de ce que l’on connaît déjà. Quant à l’univers visuel, il fonctionne parfaitement malgré une 3D relief pas du tout aboutie : beaucoup de flou avec au final un petit mal de crâne. Le monde créé est superbe avec de belles trouvailles et une cohérence avec le monde végétal.

L’animation des personnages est réussie, mais les textures de peau sont loupées avec un rendu type « Barbie » qui gâche le réalisme insufflé à l’ensemble. La reine notamment est franchement vilaine pour un personnage de cette stature et son terrible doublage VF (sorte de bourgeoise émoustillée) n’aide pas du tout.

La musique est assez insignifiante et découvrir dans le générique qu’elle a été crée par Danny Elfman est assez décevant. Les thèmes musicaux manquent d’inventivité et de peps.

CONCLUSION

Epic, la bataille du Royaume Secret n’est pas un mauvais dessin animé, mais malheureusement, malgré un univers riche et de magnifiques décors, il n’est pas au point. Le potentiel de l’histoire n’a pas été exploité et les facilités ont été privilégiées au détriment d’un peu de sérieux. Vraiment dommage.

 

sortie en salles le 22 mai

Epic, la bataille du Royaume Secret

de Chris Wredge

avec Amanda Seyfried, Josh Hutcherson, Colin Farell, Steven Tyler

Blue Sky Studios