saigneur des pierresDouai, cité médiévale, s’est dotée d’une ruelle de l’enfer… Est-ce pour compliquer, de longs siècles plus tard, l’enquête de l’inspecteur Lebarzyk, du SRPJ de Lille? Les cadavres, il est vrai, ont tendance à s’accumuler. Une jeune infirmière «gothique» est découverte égorgée et éventrée au pied des Sept-Bonnettes de Sailly-en-Ostrevent. Un jeune étudiant «gothique» est découvert égorgé et éventré dans les marais de la Sensée… Une autre infirmière disparaît… Que se passe-t-il vraiment autour du dolmen de Hamel, des menhirs de Lécluse et Oisy-le-Verger en ce printemps 1981 où le monde semble avoir changé ?

Ce roman très efficace nous entraîne dans le Nord pétri de légendes notamment liées aux Menhirs et autres Dolmens. C’est la première fois que je lis un thriller fantastique et je dois dire que le genre me plaît beaucoup. En tout cas, Roger Facon a réussi à me captiver avec une ambiance à la fois glauque et mystérieuse.

Tout est parfait; des personnages en passant par le cœur de l’histoire, les notions historico-politiques, les mystères, le suspens et la tension! La dureté de l’intrigue se ressent aussi dans la façon d’écrire le texte ce qui permet une immersion totale.

Le protagoniste, Romuald, écrivain à succès d’un autre temps, est malgré lui embarqué dans une affaire de meurtres sanglants ; le premier étant celui de sa nouvelle « compagne » Lola. Plutôt introverti, Romuald se force à découvrir l’assassin de Lola. En parallèle de l’enquête de Lebarzyk, il tente de recoller les morceaux et comprendre dans quelles affaires tordues la jeune femme a pu tremper. Ses découvertes vont le mener à une femme complètement différente de l’infirmière coquette qu’il avait rencontrée. Loin de s’apitoyer sur son sort, le personnage semble peu à peu de plus en plus ouvert aux autres ; au monde. Sa relation avec Lebarzyk, d’abord tendue, m’a semblé évoluer en une tendre amitié.

En fermant le livre, on s’imagine très bien Romuald reprendre « les crayons » pour terminer son polar commencé en début d’ouvrage voire même trouver de nouvelles idées pour un prochain roman. Alors que la résolution de l’intrigue tend vers une conclusion peu positive, le personnage lui devient plus lumineux et se libère d’un lourd fardeau : la mort de sa mère.

L’écriture de Facon est efficace avec des phrases courtes et fortes. Les très courts chapitres permettent une lecture rapide. L’auteur maîtrise parfaitement le suspens, mais aussi son sujet. On sent une véritable connaissance dans les légendes du Nord, mais aussi dans l’Histoire et la politique. Car si le roman se base sur des notions fantastiques, on découvre peu à peu une intrigue politique qui se fond parfaitement avec le reste de l’histoire.

À partir de la page 200, il y a quelques explications politiques plutôt complexes, mais qui permettent de justifier l’ensemble de l’intrigue. Ainsi, Facon réussit brillamment à tisser un lien entre les meurtres sanglants autour des Dolmens et divers tests entre l’armée et la CIA.

Le livre est publié aux éditions Engelaere (maison d’édition indépendante) dans la collection “Mystères en Nord”. De prochains titres sont prévus qui mériteront le détour au vu de cette première publication de qualité.

Satanistes, Dracula, Rose-Croix, anciennes divinités et chantages politiques se côtoient pour former au final un remarquable ouvrage; un superbe moment de lecture.