Si Sandrine Gestin est reconnue comme l’une des plus grandes illustratrices du champ féérique, Sandrine Magnin est loin d’être en reste. En effet, Le Pré aux Clercs nous propose en cette fin d’année de découvrir un éphéméride absolument sublime, reprenant bon nombre d’illustrations magnifiques accompagnées de petits proverbes, adages et phrases pleines de bon sens.

Je ne vais pas vous en parler en long et en large puisque je ne peux que vous inviter à découvrir vous-même ce bel objet, mais sachez qu’il est un complément très agréable à l’Agenda du Merveilleux. Vous pourrez au fil des jours vous amuser à l’éplucher et à découvrir toutes les pépites qui se cachent en son sein.

Je finirai sur la citation de l’une de ces pages qui est bien de saison :
« Maudit soit le fol archer qui a tué, pour quelques plumes, l’oiseau de feu qui nous aurait chauffé le cœur jusqu’au brumes glacées d’octobre. »

365 pensées féériques
Florence Magnin
Le Pré aux Clercs
15 €