Home / Musique / Métal / Will To Power – Arch Enemy

Will To Power – Arch Enemy

Et voici revenir nos chers metalleux de Arch Enemy, avec un album annoncé comme LA nouveauté de cette rentrée. Mais qu’en est-il vraiment ? Alissa parviendra-t-elle enfin à mettre d’accord les anciens et les nouveaux fans du groupe ? Après un excellent War Eternal qui n’était pas parvenu à ce dernier objectif, jetons une oreille sur cette envie de pouvoir que défend le groupe…

On entame l’album avec Set Flame To The Night, une sympathique intro mélangeant samples et guitare. Ca amène bien la suite donc pour le moment pas de regret. Sans compter que l’on retrouve vraiment le côté mélodique d’Arch Enemy. Les choses sérieuses débutent avec The Race et la voix d’Alissa qui vient immédiatement nous mettre son growl dans les oreilles, le tout sur un tempo très élevé. Une bonne première chanson, dans la veine de War Eternal, où la chanteuse délivre une belle mesure de son talent. Blood In The Water ne ralentit pas le rythme et j’ai franchement apprécié le jeu des guitares qui viennent offrir une véritable progression musicale à l’ensemble. C’est ensuite au fer de lance de cet album, premier clip promo, de se lancer. The World Is Yours est à mon sens un petit bijou que je ne me lasse pas d’écouter. Fortement mélodique, laissant la part belle à la voix tout en conservant une rame musicale forte, on est clairement face à un GRAND morceau. Je vous laisse d’ailleurs juges avec la vidéo ci-dessous. The Eagles Flies Alone qui vient ensuite fait d’ailleurs l’objet du second clip lié à cet album. Plus posée, cette chanson invite néanmoins à headbanger tranquillement en écoutant les merveilles que peut produire Arch Enemy. Même si je l’aime moins que la précédente, cette chanson n’en reste pas moins très bonne. Que diriez-vous d’une petite ballade maintenant ? Eh bien c’est au tour de Reason To Believe et à la voix claire et suave d’Alissa de venir vous surprendre. Eh oui elle ne fait pas que du chant hurlé et sait diffuser des émotions par le biais de son chant.

Murder Scene reprend le rythme très élevé des compositions d’Arch Enemy après ce petit intermède. Et on se retrouve de nouveau dans l’ambiance du début de l’album : des guitares omniprésentes, une batterie rapide et une chanteuse qui balance des vagues d’énergie par sa voix. Du vrai Arch Enemy comme on aime. First Day In Hell reste dans la même veine avec peut-être des harmoniques plus forts et une immersivité plus prenante. En tous cas une chose est sûre, le groupe sait comment convaincre. Brève pause instrumentale avec Saturnine avant que Dreams Of Retribution, petit bijou musical que j’ai franchement adoré de bout en bout. Qu’il s’agisse de l’intro ou encore de l’apparition des guitares et d’Alissa, tout est là pour envoyer du gros son ! On approche de la fin de l’album mais le groupe ne se repose pas et propose encore une excellente chanson avec My Shadow and I. La composition de cette piste m’a semblé encore meilleure que les précédentes en tous cas, si cela est possible. Et on finit avec tristesse sur A Fight I Must Win qui propose un bel adieu en chanson.

Personnellement je n’ai rien regretté dans ce Will To Power : Arch Enemy est bon, comme d’habitude, et Alissa est au sommet de son art, purement et simplement. Est-ce que les fans d’Angela seront finalement convaincus ? Je n’en suis pas certain car la nouvelle chanteuse apposé vraiment sa patte sur les morceaux. Mais une chose est sûre, ils vont gagner le cœur du public avec ce nouvel album. Et je comprends clairement mieux pourquoi il s’agit de LA nouveauté, rien a redire.

Will To Power
Arch Enemy
Century Media Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Sign Of The Dragonhead – Leaves’ Eyes

Et voici enfin le premier album complet après le changement de chanteuse, qui s’est transformé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *