Accueil / Cinéma / Warcraft – Duncan Jones

Warcraft – Duncan Jones

Le pacifique royaume d’Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs : des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l’autre à l’extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.

Superproduction hollywoodienne, Warcraft est un bon film à regarder le samedi soir, quand on n’a rien d’autre à faire.

Ni la trame de l’histoire ni les personnages ne sont particulièrement originaux, mais l’ensemble se laisse bien voir malgré tout.

Parmi les protagonistes qui occupent le devant de la scène, on retrouve des gentils tels Lothar, humain courageux et blessé au cœur tendre, Wrynn, souverain juste du monde des hommes, de bons gros méchants à l’instar du démoniste Gul’dan ou de l’Orc Main Noire, ou encore des individus plus ambigus tels que l’Orc Durotan, qui balance entre deux camps, le magicien Medivh, qui lutte contre des forces obscures ou l’être hybride Garona.

L’histoire n’est pas non plus spécialement originale, et on y retrouve tous les éléments constitutifs d’un bon univers fantasy classique : un monde imaginaire peuplé de créatures diverses, de grandes batailles spectaculaires, une bonne dose de magie, des forces ténébreuses, des conflits cornéliens et quelques histoires d’amour pour ponctuer le tout. Cette trame, comme beaucoup d’autres, que ce soit à travers la littérature ou le cinéma, rappelle un genre de Seigneur des anneaux en moins bien et moins complexe. Pour autant l’ensemble est suffisamment accrocheur pour se laisser regarder sans qu’on s’ennuie.

Les performances esthétiques du film sont très inégales.

J’ai trouvé que les créatures surnaturelles (les Orcs mis à part) n’étaient pas crédibles du tout, produits d’une synthèse et d’une animation qui auraient dû, selon moi, être beaucoup plus travaillées. Au vu des performances actuelles de l’industrie du cinéma et du gros budget de ce film, je m’attendais à beaucoup mieux.

En revanche les décors sont sublimes : villes, maisons et autres constructions humanoïdes sont absolument impressionnantes, on en prend plein les yeux. L’univers architectural est magnifique, j’ai beaucoup apprécié.

J’ai été un peu déçue par la musique : composée par Ramin Djawadi, compositeur génial des séries Game of Thrones et Westworld, elle ne m’a pas tellement marquée.

Warcraft est donc un bon gros film hollywoodien qui, malgré un scénario classique, m’a embarquée pendant ses deux heures sans que je voie le temps passer. Après tout, ce n’est déjà pas si mal.

Warcraft

réalisé par Duncan Jones

avec Travis Fimmel, Toby Kebbell, Paula Patton,…

À propos NokomisM

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le pacte des loups – Christophe Gans

En 1766, une bête mystérieuse sévit dans les montagnes du Gévaudan et fait de nombreuses ...

Watch Dragon ball super