Home / V (nouvelle génération)

V (nouvelle génération)

Des extraterrestres débarquent sur Terre avec des intentions pacifistes. 29 vaisseaux s’établissent dans les capitales mondiales. Une « invasion » qui n’est pas du goût de tout le monde ! À New York où s’est installé le vaisseau mère, Erica Evans, agent à la Sécurité Intérieure, n’apprécie pas de voir son fils rejoindre les rangs des Visiteurs. Ces étrangers ne cacheraient-ils pas de sombres motivations ? Mais comment prouver au monde les véritables intentions des nouveaux arrivés?

On en a peu entendu parler en France, mais la nouvelle série fantastique d’ABC, à l’origine de Lost, mérite d’être visionnée avec grand plaisir. La série fonctionne parfaitement malgré quelques petits défauts. Détaillons…

Personnages

J’ai retrouvé avec une joie non dissimulée Elizabeth Mitchell, la mystérieuse Juliet de Lost. Bien qu’un peu maniérée et parfois larmoyante, elle incarne avec brio Erica Evans, une agent du FBI dont l’arrivée des visiteurs va quelque peu bouleverser la vie. Son fils adolescent lui échappe peu à peu et s’émancipe grâce aux Visiteurs, ce que ne supporte pas Erica. Pour prouver au monde les intentions malhonnêtes des extraterrestres, elle rejoint la 5e Colonne, une cellule combattante composée également de Visiteurs repentis. Mais Erica est également chargée de la cellule Visiteurs du FBI et doit gérer les conflits les opposant aux humains. Une double casquette difficile à porter qui augmente la complexité du personnage et la sympathie que peuvent ressentir les spectateurs. L’actrice est très convaincante et me touche personnellement. Beaucoup diront que son jeu n’est pas très juste, mais il y a quelque chose de généreux et d’émouvant qui m’a poussée à l’apprécier.

Anna est la leader du peuple des Visiteurs. Originaires d’une planète très éloignée, on ne connaît pas vraiment les mœurs de ces étrangers, mais assez rapidement (dès le troisième épisode) leur cruauté est mise en avant. Anna s’oppose complètement au personnage d’Erica dans la façon d’agir, mais leur besoin de protéger leur « progéniture » se rejoint. L’opposition entre ces deux mères est au cœur de l’intrigue. L’actrice est particulièrement crédible : son maintien, son attitude et sa façon de parler collent au personnage. Malgré son apparence humaine, on sent le Visiteur derrière. Manipulatrice et impitoyable, elle a saisi les émotions et pulsions humaines lui permettant ainsi de contrôler petit à petit les Hommes.

Tyler est le fils d’Erica. Adolescent perturbé, il regrette l’absence quotidienne de sa mère trop prise par son travail. À l’arrivée des Visiteurs, il les voit comme sauveurs de l’humanité capables de remettre le monde sur le droit chemin. De plus en plus obsédé par les Visiteurs et en perte de repères, il délaisse sa mère et rejoint les Ambassadeurs de la Paix. L’acteur manque de charisme mais le choix d’ABC n’est pas très étonnant : il a un côté Smallville qui rappelle que la série est tout public. Il n’est pas très convaincant et son personnage manque d’enjeux. Cependant, il EST l’enjeu d’Erica ce qui le rend indispensable à l’intrigue.

Dès le second épisode, Tyler rencontre Lisa sur le vaisseau mère des Visiteurs. Personnage ambigu, elle est peu présente jusqu’à l’épisode 8 ou 9, mais évolue ensuite très rapidement. D’abord désagréable, le personnage apparaît ensuite plus humain et plus complexe. Malgré sa nature qui devrait l’en empêcher, Lisa tombe petit à petit amoureuse de Tyler. À partir de là, ses choix vont changer. De quel côté ira-t-elle? Un retournement de situation attend les spectateurs à l’épisode 10 qui ne m’a pas tellement surprise, car le fait de mettre en avant uniquement Lisa par rapport aux autres Visiteurs n’est pas anodin…

Chad Decker est un journaliste présentateur des news. Il est choisi par Anna pour délivrer ses messages aux Américains, pour les rassurer et pour couvrir tous les évènements positifs où les Visiteurs sont à l’honneur. Ce personnage permet de soulever la question de l’intégrité journalistique. En effet, Decker, bien que manipulé par Anna, choisit délibérément d’occulter certaines réalités à la demande de la chef alien. La carrière du journaliste décolle, l’empêchant petit à petit de retrouver une certaine éthique. De plus, les intentions du personnage ne sont pas claires : si parfois on a l’impression qu’il est entièrement du côté d’Anna, on se demande s’il n’essaye pas également de trouver les failles du plan des Visiteurs. Le dernier épisode ne laisse (presque) plus de doutes quant à son évolution dans la saison 2…

Intrigue

Sans aucun doute, V est une série fantastique ET policière où se mêlent arrivée d’aliens et enquêtes du FBI. La religion tient également une place très importante avec le personnage du père Jack qui tente de convaincre ses fidèles de ne pas tomber dans l’adoration des Visiteurs. Persuadés qu’ils viennent en alliés, les Hommes commencent à vénérer ces extraterrestres qui leur promettent le paradis sur terre ; un monde utopique comme beaucoup en ont rêvé. La question du terrorisme remonte à la surface à partir de l’épisode 10 où Erica et les autres membres de la 5e Colonne décident d’abattre une navette alien. Est-ce qu’en voulant faire le bien, on peut aussi devenir terroriste? C’est la question que va se poser Erica et la réponse semble très claire: oui. Afin d’éliminer la menace V, Erica & Co prennent des décisions irréversibles qui feront d’eux des terroristes. Certes dans le but de faire le bien, mais leur façon de faire sera similaire à n’importe quelle autre cellule terroriste (qu’Erica tente d’ailleurs d’arrêter dans le premier épisode…). Tous ces choix difficiles rendent les personnages touchants et font compatir les spectateurs. Libre à chacun d’approuver ou non leurs décisions, mais impossible de ne pas comprendre leurs intentions.

L’intrigue est très bien menée et ficelée : on est tenu en haleine jusqu’au douzième épisode. Dommage cependant que l’ambiguïté des Visiteurs n’ait pas duré plus longtemps ; dès le second épisode, on sait qu’ils ne sont pas venus sur Terre pour la sauver. L’histoire est développée tranquillement permettant ainsi de bien comprendre tous les évènements. Les différentes intrigues liées à chaque personnage se mêlent et se croisent brillamment et l’ensemble n’est pas du tout compliqué à comprendre.

L’épisode 10 prouve que le scénario est maîtrisé : approchant de la fin de la saison, la tension augmente subitement et l’épisode voit évoluer le personnage de Lisa qui tiendra, il me semble, un rôle plus important dans la seconde saison.

Les créateurs nous proposent une fin grandiose qui accentue l’envie de voir la suite. (*attention spoilers*) Pour la première fois, Anna ressent une émotion humaine À CAUSE d’Erica dont le geste (je ne peux quand même pas tout dévoiler…) amoindri le pouvoir de la chef V.

Que nous réserve donc la seconde saison? Le geste d’Erica pour sauver l’humanité ne va-t-il pas au contraire la faire disparaitre?

Visuels

La série est bien filmée avec un côté électronique-technique qui fonctionne bien. Les maquillages sont bien réussis même si pour l’instant on n’a pas vraiment vu le véritable visage des V.

Cependant, les effets spéciaux sont approximatifs -notamment les fonds verts, pas toujours très discrets. Les vaisseaux sont particulièrement impressionnants vus de l’extérieur et la référence à District 9 n’est pas à exclure. Les divers écrans holographiques sont réussis et permettent une véritable plongée dans la technologie V. Rien de bien original dans les choix des décors, mais rester dans quelque chose de connu permet aux spectateurs de se plonger immédiatement dans l’univers créé.

CONCLUSION

V est une série formidable et intense où l’on ne s’ennuie pas durant les 12 épisodes. Les cliff-hangers sont judicieux et donnent toujours envie de voir la suite. Impossible de visionner un seul épisode à la fois! Après Lost, ABC nous propose une nouvelle série fantastique, certes moins complexe, mais tout aussi dynamique.

About Arwen

Je m’appelle Arwen et j\’ai 22 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste et c’est ce que je suis ! J’ai travaillé entre autre pour Canal J et Xilam (Les Zinzins de l’espace ou Oggy). Je développe également mes écrits en littérature jeunesse, genre dans lequel je me sens le plus à l’aise. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr. Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je travaille depuis deux ans pour le webzine Khimaira pour lequel je suis principalement chroniqueuse cinéma. Mon actualité: un album jeunesse illustré en cours d’édition et la mise en place de mon premier roman pour la jeunesse.

Check Also

Angels Of Light – Vital Breath

Après Duality un premier album sorti en 2014, les Français de Vital Breath nous reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *