Home / Livres / Une porte sur l’été – Robert Heinlein

Une porte sur l’été – Robert Heinlein

Robert Heinlein est reconnu mondialement comme l’un des plus grands maîtres de la science-fiction, ses textes sont devenus des références universelles, même si malheureusement ils sont introuvables. Or le Livre de Poche nous propose une réédition de l’un des plus grands classiques du genre : Une porte sur l’été. Loin  des thématiques de space-opéra et autres guerres nucléaires auxquelles on associe régulièrement la science-fiction, c’est un roman à l’ambiance feutrée, à la philosophie intense que Robert Heinlein nous invite à lire. Ne le décevons donc pas…

La couverture de Jackie Paternoster, si elle est très réussie ne fais pas partie de celles que je préfère. Sa sobriété est de bon aloi pour le roman, mais j’ai trouvé cela un peu trop poussé à mon goût. Malgré cela c’est une illustration lumineuse qui vient allécher le lecteur avant qu’il ne se plonge avec plaisir dans la vie de son héros.

La quatrième de couverture est intéressante elle aussi, mettant en place la situation générale, mais sans trop en dire… :

« Ingénieur de génie, Daniel B. Travis découvre que sa fiancée et son meilleur ami l’ont trahi ensemble et lui ont volé l’usine de robots qu’il a fondée. Ils s’en débarrassent en l’expédiant dans l’avenir à travers le Long Sommeil avec pour seul compagnon son chat Petronius. Un chat qui, l’hiver, fait le tour de toutes les portes de la maison, car il est certain que l’une d’elles s’ouvre sur l’été. Mais il y a d’autres façons de voyager dans le temps que le Long Sommeil. Et donc de se venger. Et de trouver sa porte sur l’été. Un des romans les plus fameux de Robert Heinlein, depuis longtemps introuvable et enfin réédité. »

Histoire de trahison, mais également regard très intense, presque anthropologique, sur le futur de la société, sur celui de l’Homme. Histoire banale qui va se transformer en aventure futuriste. Car le temps va être au centre de ce roman, proposant une vision finalement assez fataliste de l’être humain dans son avenir, mais également une note d’espoir. Très ambigu et par moment assez difficile à lire, Une porte sur l’été fait partie de ces romans que l’on ne quitte pas sans en avoir rien emporté. Le lecteur s’imprègne réellement de la philosophie très particulière de l’auteur, de sa capacité à créer à partir du néant un univers, bien que basé sur le nôtre, ouvrant de multiples possibilités à l’imaginaire débridé de celui qui tient le livre entre ses mains.

La traduction de Régine Vivier parvient à séduire, et cela n’était probablement pas chose facile, car le style de Robert Heinlein est particulièrement ardu à rendre, tout comme son état d’esprit et ses digressions philosophiques.

Une porte sur l’été fait partie de ces rares romans que le lecteur repose avec éblouissement, se demandant ce qu’il doit faire maintenant. Tant et tant de possibles, de concepts et d’aventures vécues par le héros et son chat, Petronius le Sage. Tant et tant d’idées qui viendront germer dans l’esprit du lecteur, poursuivant ainsi en pensée l’œuvre de ce maître incontesté de la science-fiction qu’est Robert Heinlein…

Une porte sur l’été
Robert Heinlein
Le Livre de Poche

6,95 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *