Accueil / Livres / Fantastique / Un vampire ordinaire – Suzy Mc Kee Charnas

Un vampire ordinaire – Suzy Mc Kee Charnas

La littérature vampirique est, comme tout un chacun l’aura remarqué, particulièrement à la mode avec le succès de la série Fascination (Twilight pour les novices…). Mais ce qu’il fait bien voir c’est que longtemps avant Stephenie Meyer les vampires ont eu leur place dans la littérature et cela à plus d’un titre. Qu’il s’agisse de Bram Stoker et de son Dracula, ou bien encore d’Anne Rice avec son Lestat, de nombreux auteurs se sont attelés à la légende vampirique. Suzy Mc Kee Charnas ne fait pas exception à la règle et les éditions Robert-Laffont nous proposent une réédition de ce roman publié une première fois en 1982. Loin des classiques de la bit-lit vous aurez l’occasion de découvrir ici un vampire tellement plus commun, mais en même temps tellement plus attachant.

Edward Wayland est professeur d’anthropologie à l’université de Cayslin. Travaillant sur le sommeil il a accès aux rêves des autres, sa spécialité. Le jour il est un professeur tout ce qu’il y a de plus normal, si ce n’est qu’il est capable d’envoûter ses auditeurs par son simple discours, et la nuit il se consacre à ses études sur les rêves. Vivant sa vie sans ennuyer personne Edward Wayland est un vampire, loin des clichés du vampire monstrueux aux grandes dents, du prédateur sans foi ni loi, nous avons cette fois affaire à un personnage ordinaire qui a pour seule particularité d’être vampire. Lorsque son secret est percé à jour par une employée de l’université sa situation va tomber de mal en pis, sans possibilité de retour. Sur son chemin il va découvrir l’Amour et il devra alors faire un choix.

Loin des relations houleuses et « déchirantes » entre Edward et Bella (Fascination) celles relatées ici sont beaucoup plus profondes et découlent des blessures de chacun des protagonistes. Autre point particulier : Edward Wayland n’a pas de crocs (et il ne se prive pas de se moquer de ce mythe dans le roman), mais un simple aiguillon sous la langue. Après tout il n’a pas tort : cela fait moins barbare…

Suzy Mc Kee Charnas prend donc le contrepied d’énormément de mythes connus sur les vampires pour nous proposer quelque chose de nettement plus humain, presque trop simple… Mais grâce à son style, cette auteure parvient à nous garder dans ses rets tant son talent est évident. Elle parvient à nous intriguer, à nous emmener sans cesse plus loin aux côtés de son héros…

Ce qu’il y a d’intéressant dans ce livre, bien au-delà d’une thématique parfaitement explorée c’est l’organisation des textes. En fait, chaque partie fait penser à une novella (sorte de nouvelle plus longue) relatant une des aventures d’Edward Wayland. La jonction est bien sûr parfaitement faite et chaque partie n’est pas indépendante des autres, mais cette sensation est particulièrement agréable, car cela donne un structure au roman, dépendant presque du recueil.

Seul point noir de cette publication qui vient enrichir le champ de la littérature vampirique : la citation de Stephen King me paraît n’avoir aucune utilité si ce n’est de gâcher une couverture de toute beauté. Cette mode de faire parler des auteurs célèbres de nouveaux romans me paraît particulièrement inutile. Le mode du bandeau peut à la limite passer, même si à force d’en voir ils n’ont plus aucune importance, mais entacher une première de couverture d’une citation me paraît vraiment un gâchis.

Mais comme on dit, il ne faut pas juger un livre à sa couverture et en l’occurrence ce serait dommage de passer à côté de cette merveille que les amateurs de fantastique de longue date connaissent probablement. Les nouveaux aficionados du genre seront ravis de découvrir que dans l’imaginaire de Suzy Mc Kee Charnas le vampire n’est pas autre chose qu’un humain différent. Et finalement ne le sommes-nous pas tous ?

Un vampire ordinaire
Suzy Mc Kee Charnas
Robert Laffont

21 €

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Locke and Key T1 – Joe HILL & Gabriel MARTINEZ

Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer …

L’homme invisible – H. G. Wells

  Cette histoire culte mérite d’être (re)découverte, et se montre intéressante à plus d’un titre. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *