Home / Musique / Métal / Two Paths – Ensiferum

Two Paths – Ensiferum

Ensiferum est un groupe de folk métal finlandais que je suis de plus ou moins près depuis une dizaine d’années.

Avec Two Paths, leur prochain album, le groupe nous propose des morceaux dans lesquels on retrouve très bien leur griffe.

Cet album est très mélodique, sans perdre ce côté folk et dansant, des sonorités plus claires comme les flûtes et une alternance entre des voix féminines et des chœurs très masculins.

Two Paths est aussi, comme très souvent avec Ensiferum, une invitation au voyage : leur style musical très épique nous transporte sans peine dans les mythes et légendes nordiques qui les inspirent.

L’album souvre avec Ajattomasta Unesta, une introduction comme Ensiferum sait si bien les soigner : le rythme martial qu’accompagnent une voix féminine et des chœurs masculins nous immergent immédiatement dans leur univers.

On enchaîne avec le morceau For those about to fight for metal, qui reprend le motif principal de l’introduction et s’écoute comme une musique de film. Il s’agit à mon sens de la meilleure chanson de l’album : à la fois très épique et très mélodique, elle invite au voyage. La voix est criée sur les couplets et les chœurs d’hommes reprennent le refrain, qui pourrait bien devenir le prochain hymne des métalleux (c’est sûr qu’un morceau pareil donne envie de se battre pour le métal !). La fin nous offre un bon solo de guitare, puis le morceau s’adoucit avant la reprise du refrain.

Way of the warrior continue dans cette veine métal épique, avec un morceau entièrement interprété en voix criée ou presque, et des sonorités dansantes et folk.

Feast with the Valkyries est également l’un des morceaux les plus folks, et c’est aussi probablement le moins métal. C’est une voix féminine qui interprète les couplets, remplacée par les chœurs masculins, le tout entrecoupé par des interludes dansants.

God is dead est aussi très dansante, mais plus « virile », et alterne voix criée et voix chantée avec des solos endiablés de guitare électrique.

Hail to the Victor est le dernier morceaux où les hommes donnent de la voix. Un peu plus mélancolique, un peu plus lent que les précédents, on y entend également quelques accords d’orgue : tous ces éléments nous font comprendre que le voyage touche à sa fin.

Unettomaan Aikaan clôt l’album en reprenant le motif musical des deux premiers morceaux, en beaucoup moins martial : c’est la fin du combat, et la mélodie est interprétée façon troubadour médiéval, avec quelques accords de guitare. La voix féminine y fait écho au premier morceau.

Two Paths est donc un album très agréable à écouter, dans la digne lignée des opus précédents d’Ensiferum.

Two Paths

Metal Blade Records

2017

About NokomisM

Check Also

Funky Queen — Black Mirrors

Black Mirrors est un groupe belge composé de Marcella Di Troia (chant), Pierre Lateur (guitare),  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *