Accueil / Livres / BD, comics & mangas / Transmetropolitan tome 1 – Ellis Warren ; Robertson Darick
Bannière Institut de la Musique

Transmetropolitan tome 1 – Ellis Warren ; Robertson Darick

 

Exilé depuis près de cinq ans loin du fracas de la civilisation, le journaliste Spider Jerusalem est contraint de reprendre le chemin de la ville.
Secondé par ses deux assistantes, Channon Yarrow et Yelena Rossini, l’acide et misanthrope pamphlétaire reprend alors son combat contre les abus de pouvoir, la corruption et les injustices de cette société du 21e siècle qu’il chérit autant qu’il exècre. Dans les rues étouffées par le silence médiatique raisonnent bientôt les mots amers et enivrés du plus fervent défenseur de la Vérité.

 

J’ai tout de suite accroché à l’ambiance dans laquelle nous plonge ce comic.

Spider Jerusalem, est un héros atypique, journaliste génial anciennement exilé car lassé du tapage de la ville. Il y revient après cinq ans d’absence et retrouve du travail dans un journal, dont le directeur lui demande de produire le plus de scoops possibles.

Reporter de l’extrême, Spider n’hésite pas à s’aventurer dans les bas fonds de la cité pour obtenir une information brute et réaliste : au delà du succès, c’est la vérité nue qui l’intéresse.

Ce personnage se révèle sympathique malgré ses excès en tout genres (colères, drogues…) et se montre tour à tour imbuvable et touchant.

Ses aventures s’ancrent dans un univers à mi-chemin entre l’anticipation et la science-fiction : une cité américaine déjantée où les marginaux choisissent de se transformer en extraterrestres, où violence et festivités se côtoient sans vergogne. Cette atmosphère totalement barrée est très bien retranscrite par les dessins qui foisonnent de couleurs et de bruits et partent dans tous les sens.

Loin de ressembler au Paradis, cette ville a cependant son charme et pour un peu, on aurait aurait envie de s’y immerger ne serait-ce que quelques jours pour vivre l’expérience…

Les aventures de succèdent sans temps mort.

Chacune d’entre elles nous nous permet de découvrir une nouvelle facette de l’univers décrit, dont l’imaginaire débordant se dévoile au fur et à mesure des pages. Plus on avance et plus on est surpris par la complexité de ce monde futuriste.

Mais au delà cet aspect, Transmetropolitan, parce qu’il touche à des thèmes tels que le journalisme ou la marginalisation, fait réfléchir sur un certain nombre de sujets de société. Le scénario, de par son personnage principal, est politiquement incorrect, extrêmement cynique et va très loin, mais cela ne sert que mieux les propos qui y sont abordés.

 

Transmetropolitan – Année 1

Scénariste : Ellis Warren

Dessinateur : Robertson Darick

Urban comics – Vertigo

2014

Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Seconde humanité – Adrien Mangold

On peut se demander ce qui se cache derrière la superbe illustration de François-Xavier Pavion. …

Altered Carbon – Laeta Kalogridis

Takeshi Kovacs, un ancien soldat d’élite appelé « Diplo », se réveille un matin dans une prison, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *