Accueil / Livres / BD, comics & mangas / Tous mes amis sont morts – Avery Monsen et Jory John

Tous mes amis sont morts – Avery Monsen et Jory John

« Le dernier arbre d’une forêt, le dernier dodo de l’île, un zombie esseulé, un sac à main soldée… ils ont tous une chose en commun : tous leurs amis sont morts.De la chaussette dont le binôme est porté disparu à la plante d’intérieur qui voit l’irresponsable propriétaire (que vous êtes) laisser ses amies mourir à petit feu, voici le plus triste livre drôle que vous lirez jamais. »

Voilà ce que dit la présentation de l’éditeur. On trouve en librairie un dépliant vantant les dessins de Monsen comme le plus retwittés à ce jour, un argument qui pourra peut-être convaincre ceux qui ne lisent plus rien d’autre que ce qui s’affiche sur les réseaux sociaux. Publié dans une nouvelle collection baptisée « Des bulles et des images », ce petit volume contient tout juste une poignée d’images et en moyenne moins d’une phrase par page.

On peine assez à comprendre à qui ce volume est réellement destiné. Guère d’humour dans ce livre vanté comme étant « le plus triste livre drôle que vous lirez jamais ». Triste sans doute par une certaine indigence, parce qu’en matière dans contenu il n’en renferme pas plus que les quelques « strips » traditionnels des journaux du dimanche. Sans doute s’adresse-t-il aux enfants de moins de six ans, pour leur apprendre quelques termes peu fréquents : « obsolète », « mythe », « scorbut », ou encore « amiral ».

Un bonhomme de neige dont tous les amis ne sont plus que des flaques, un poulet dont tous les amis ont fini au fast-food, un dodo dont tous les amis ont disparu, une vieille cassette audio dont tous les amis sont obsolètes : à lire avec les tout-petits, pour leur expliquer le caractère fugace de bien des choses, à commencer par nous-mêmes, pour leur éviter, peut-être, de tomber dans cette très contemporaine tendance qu’est la haine du passé, pour leur éviter de pratiquer comme tant d’autres l’oubli systématique de l’Histoire. Un petit livre qui pourra donc être utile, donc, mais simplement comme support, et beaucoup plus par le discours qui pourra être développé autour que par son contenu.

Tous mes amis sont morts
Avery Monsen et Jory John
Editions J’ai Lu

Eldricht Tales

A propos de Alaric

Lecteur surtout de littérature générale, mais fervent défenseur des littératures de l’imaginaire dès qu’elle transcendent le genre et viennent nourrir, et même enrichir, le domaine précité. Pas très attaché aux étiquettes, donc, et toujours prêt à plonger dans un volume original, en espérant y trouver une de ces œuvres qui sont capables de s’inscrire dans la durée.

Lisez aussi

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *