Home / Musique / Métal / The Other Side – Gothminister

The Other Side – Gothminister

Les norvégiens de Gothminister viennent nous en remettre plein les oreilles avec leur metal gothique à souhaits avec leur cinquième album studio, intitulé The Other Side. Plongeons sans plus attendre de l’autre côté afin de voir ce qui nous attends sur ce CD…

On attaque l’écoute avec Ich Will Alles qui débute avec de magnifiques orchestrations tout ce qu’il y a de plus grandiose, avant que la voix de Gothminister ne donne le ton. D’ailleurs ce morceau m’a par phases fait penser à du Rammstein. Énergique,rythmé et  clairement conçu pour la scène, il nous balance directement le ton général de l’album. The Sun garde ce côté électro avec une batterie particulièrement présente tandis que vocalement le chanteur fait des miracles et nous plonge clairement dans l’univers du groupe. À mi-chemin entre de l’électro-gothique et du métal ces deux premiers morceaux invitent vraiment à danser dessus. Aegir nous invite dans quelque chose de plus aérien, notamment grâce aux chœurs qui ajoutent à l’ensemble une teinte solennelle et prenante. Le refrain n’a pas été sans me rappeler du Coldplay d’ailleurs. Der Fliegende Mann revient à du goth-indus vraiment réussi tant au niveau de la composition que de la réalisation. Du très très bon travail musical. Le refrain est à nouveau vraiment entraînant. Red Christ marque le milieu de l’album et ses rythmes très électro n’y sont clairement pas pour rien. On se croirait presque au milieu d’une rave. C’est d’ailleurs à mon avis l’une des chansons les plus faibles de l’album.

On continue l’écoute avec We Are The Ones Who Rules The World qui propose cette fois quelque chose d’un peu plus gothique avec des moments conçus pour être inquiétants. La voix enfantine fredonnant une comptine n’y est pas pour rien. Toutefois le refrain reste vraiment très électro. All This Time propose de suite un rythme vraiment metal auquel quelques boucles électro viennent ajouter du sel. Le refrain à un côté très entraînant et épique d’ailleurs. Taking Over, très court, propose un son vraiment bien rythmé qui pousse au headbang furieux. Day of Reckoning propose une introduction plus douce, plus posée, avant que le gros son entre en scène et qu’à nouveau in se retrouve avec quelque chose mêlant avec science l’électro et le métal. Et enfin on conclue l’album avec Somewhere In Time, très épique dans sa composition et qui invite vraiment à fermer les yeux et à rêver. Une piste qui termine à merveille cet album.

Avec The Other Side, Gothminister ne déconne pas du tout : du gros son, du travail vraiment abouti et une démarche créative prenante. Je ne suis pourtant pas fan d’electro-gothique du tout mais je dois dire que leur univers m’a vraiment parlé de bout en bout et je serais vraiment curieux de les voir sur scène car de ce que j’ai entendu dire ils travaillent particulièrement cet aspect de leur groupe. Vivement donc leur prochain passage sur les scènes parisiennes !

The Other Side
Gothminister
AFM Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

The 13th Hour – Onirik Illusion

  Quelques années après leur démo éponyme Onirik Illusion (sortie en 2008), le sextet parisien revient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *