Accueil / Musique / Métal / The Last Stand – Sabaton

The Last Stand – Sabaton

last-stand-sabaton

Sabaton revient sur le devant de la scène avec ce tout nouvel album, The Last Stand, qui sort dans quelques jours. Le groupe de power métal suédois, bien connu des amateurs de ce genre de musique puissante et épique, nous proposent un concept album autour des batailles les plus célèbres de l’Histoire. Et bien entendu il y a de la matière ! Entrez donc à ma suite dans l’univers de cet album aux multiples facettes…

La cover est, comme dans les habitudes du groupe, particulièrement réussie et met en avant certains des personnages que l’on retrouvera dans l’album. Car Sabaton va nous proposer de voyager de part le monde, mais aussi dans le temps. Mais il est temps de commencer l’écoute avec l’excellent Sparta, racontant, ni plus ni moins que l’épisode de la bataille des Thermopiles de manière on ne peut plus grandiose. L’introduction du morceau donne un caractère vraiment imposant à l’ensemble avant que Joakim et son chant ne viennent nous conter l’histoire. Une magnifique entrée en matière que Last Dying Breath vient poursuivre de belle manière avec son rythme beaucoup plus saccadé. Vient ensuite Blood of Bannockburn, qui a presque une musique plus festive alors que pourtant la thématique n’est pas spécifiquement joyeuse. On passe ensuite à Diary Of An Unknown Soldier, récit vraiment émouvant, poté par une musique puissante et particulièrement bien orchestrée. L’un de mes meilleurs moments d’écoute sur cet album. The Lost Battalion, premier single du groupe révélé,vient ensuite nous en mettre plein la vue avec son côté musicalement très saccadé et la voix de Joakim. On croirait entendre les bombes tomber autour de nous.

On arrive déjà au milieu de l’album et Rorke’s Drift vient nous entraîner de nouveau dans une course musicale effrénée. S’ensuit le titre éponyme de l’album, The Last Stand, qui est dans la veine de ce que l’on a écouté avant, avec toujours cette qualité de réalisation musicale et vocale proprement impressionnante. Hill 3234 continue l’album de manière aussi puissante. Shiroyama est l’un de mes morceaux préférés de l’ensemble et nous raconte une histoire de samouraï tout à fait passionnante et le rythme un poil plus rapide a vraiment su me séduire. Autre coup de coeur : Winged Hussars, où l’on imagine parfaitement ces cavaliers polonais chevauchant sur le champ de bataille, les ailes au vent. L’album se conclue sur The Last Battle, racontant un épisode tragique de la Seconde Guerre Mondiale. Le refrain est tout particulièrement génial à mon sens.

The Last Stand nous propose du Sabaton de très grande qualité. Les fans du genre apprécieront sans le moindre doute tandis que les novices devraient au moins prendre le temps de les découvrir. Leur tournée passera par la France et je vous invite à venir les écouter car pour les avoir vu sous la pluie au Download Festival, ils diffusent une énergie juste impressionnante sur scène.

The Last Stand
Sabaton
Nuclear Blast
2016

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *