Accueil / Musique / The Last Hero – Alter Bridge

The Last Hero – Alter Bridge

Les américains d’Alter Bridge nous reviennent avec leur cinquième album, sobrement intitule The Last Hero. Avec une pochette au dessin très comics, et la talent de Tremonti à la gratte, il semblait évident que cet album allait être la réussite de l’année ou presque. Et cela n’a pas manqué ! Petite ballade au cœur de l’univers musical des Floridiens.

L’album débute avec l’intro à la fois dynamique et immersive de Show Me A Leader. Ce morceau propose des les premières notes une incursion dans l’univers d’Alter Bridge. Dès que la batterie se met en place et que la rythmique s’ensuit on est pris dedans. Un morceau entraînant, engagé et qui restera dans la tête de l’auditeur. Un album qui commence foutrement bien ! On enchaine avec The Writing On The Wall qui prend la suite directe, et sans concessions, de la piste précédente. Une rythmique rock fortement marquée, un chanteur qui connaît son métier, rien a dire on est face à du très bon de nouveau. Le refrain est une franche réussite d’ailleurs. The Other Side pose plus les choses en terme de rythme. On sent un univers plus sombre et pourtant toujours aussi séduisant. My Champion propose une rythmique plus nette dans son intro avant de vraiment prendre son envol lorsque les instruments attaquent. Une piste plus douce je dirais et qui offre une sympathique pause rock. Poison In Your Veins vient ensuite remettre un peu de la rage du batteur dans la balance. Un morceau qui revient à un rythme plus enlevé et qui fait du bien aux oreilles.

Cradle To The Grave est la première vraie ballade de l’album et elle est dans la veine de ce que l’on aime le plus : ballade de Rock américain qui ne s’endort pas sur le sentimentalisme et propose de vraies choses. Et s’ensuit ma chanson préférée de l’album, une petite tuerie sonore : Losing Patience. De la première à la dernière note de bon gros Rock résonne et la voix de Miles Kennedy vient surplomber le tout de belle manière. Un de ces tubes que m’on oublié pas de sitôt, notamment le refrain. The Side of Fate propose quelque chose de plus lourd au niveau des sonorités avant que les couplets se fassent presque en acoustique avec la seule voix de Miles et la guitare, vite rejoints par la batterie et la basse mais pour proposer un morceau calme, agréable et sensible. You Will Be Remembered est dans la même veine, et poursuit l’ambiance posée avant. Crows On A Wire reprend une rythmique plus élevée et nous enjôle encore les oreilles avec le refrain. Du grand rock. Retour à des ambiances plus américaines et calmes avec Twilight, puis Island of Fools remet une fois de plus un peu de rythme. L’album se termine bien évidemment sur The Last Hero qui est entré dès la première écoute dans mon TOP 3 des meilleures pistes de l’album. Bien rythmé, prenant, cette chanson nous pousse à headbanguer une dernière fois en l’honneur de ce groupe de talent.

Non le Rock américain n’est pas mort et Alter Bridge le prouve de très très belle manière avec cet album coup de poing. Du très bon travail de composition, magnifiquement joué et doté de grosses qualités de texte. Une de ces pépites de fin d’année que l’on a bien envie de retrouver sous le sapin.

The Last Hero
Alter Bridge
Napalm Records
2016

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

The Immortal Wars – Ex Deo

Les québécois d’Ex Deo sont de retour et ils sont pas contents ! La première Légion ...

Watch Dragon ball super