Home / Livres / BD, comics & mangas / The Innocent – Avi Arad, Junichi Fujisaku & Yasung Ko

The Innocent – Avi Arad, Junichi Fujisaku & Yasung Ko

InnocentLes one-shot ne sont pas légion en manga et je trouve cela dommage car quel plaisir de lire une histoire complète dans un seul tome ! En tant que lecteur, je me sens satisfait d’avoir pu découvrir ce qu’il y avait à découvrir et cela en à peine 220 pages, d’autant plus quand ce one-shot est de la qualité de The Innocent. Alors oui, je vous donne dès l’introduction mon avis sur ce manga mais sincèrement passer à côté serait dommage, à mon sens.

La couverture est énigmatique à souhait avec ce personnage de face, ton côté gauche semblant s’évanouir sous forme de sable tandis que le reste est plongé dans l’obscurité, comme si seul Ash était dans la lumière. Cela représente à merveille ce manga je dois dire et la présentation a su m’allécher :

Son dernier souvenir ? La chaise électrique, la cagoule, la main de l’exécuteur qui abaisse un levier… Lorsqu’il rouvre les yeux, Ash n’a que de vagues notions de ce qu’a été sa vie, et plus encore, des circonstances de sa mort. L’androgyne Angel lui annonce qu’il a été victime d’une erreur judiciaire et qu’il lui revient, à présent, d’éviter le même sort à d’autres innocents.
Mais au fur et à mesure des missions, les souvenirs de l’ancien détective privé se font plus précis, jusqu’à la sordide découverte : c’est un complot machiavélique qui a mené à son exécution. Pour Ash, c’est le début d’une implacable vengeance qu’il accomplira par-delà la mort…

Ce manga est assez atypique car il développe en 220 pages une histoire qui aurait aisément pu s’étendre sur plusieurs tomes. Mais j’ai vraiment apprécié la concision des auteurs qui parviennent à respecter leur scénario et leur lecteur, ne laissant pas de zones d’ombres, tout en donnant de l’ampleur à leur récit. Le personnage d’Ash est tout à fait réussi dans son rôle d’esprit protecteur et vengeur tandis qu’Angel m’a semblé un poil plus classique dans ses actions et son positionnement par rapport au héros.

Scénaristiquement, la cohérence est de mise, au-delà des aspects imaginaires bien entendu. Ash doit suivre sa quête afin de gagner le droit au repos et pour ce faire, il va disposer de divers pouvoirs qui doivent lui permettre de vaincre ses adversaires. Car le surnaturel va avoir une grande part dans ce manga et certains humains peuvent voir et combattre le fantôme d’Ash. Le chemin de notre héros ne sera donc pas de tout repos, loin de là même…

Le graphisme qui nous est proposé par Ko Yasung est particulièrement intéressant de par son réalisme véritablement immersif. Même les éléments plus oniriques sont décrits avec une vivacité étonnante.

The Innocent est donc un excellent manga que j’ai réellement apprécié à sa juste valeur. Le concept de one-shot est ici intéressant car développer ces aventures sur plusieurs opus aurait été clairement complexe tant le récit se suffit à lui-même. Bref, Ki-oon nous démontre à nouveau la qualité de ses choix éditoriaux.

The Innocent
Avi Arad, Junichi Fujisaku & Yasung Ko
Ki-Oon

7,65 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *